Comment obtenir l’effet soyeux sur l’eau en cinq étapes ?

Envie de rendre vos clichés de lacs, cascades ou fleuves plus séduisants ? Surprenez votre entourage avec l’effet soyeux, un effet spectaculaire qui charme toujours. L’essayer, c’est l’adopter, vous aurez envie d’incorporer des éléments liquides dans toutes vos photos ! En utilisant un mode d’exposition prolongée, les éléments en mouvement apparaissent sous forme de « filet » ou de sillage. L’eau en mouvement, c’est l’un des sujets préférés des photographes car les particules d’eau, suivant toutes la même trajectoire, vont revêtir cet aspect soyeux. Dans cet article, nous allons vous donner 5 clés essentielles pour mieux réaliser vos clichés ou tout simplement vous initier à cette technique.

Les 5 clés essentielles pour obtenir une eau soyeuse

Réaliser l’effet soyeux, ce n’est pas compliqué, à condition de respecter ces quelques étapes :

1. Utilisez une durée d’exposition prolongée

Vous sélectionnerez une vitesse d’obturation faible, c’est la première et la plus importante des étapes pour obtenir cet effet soyeux. Si vous êtes face à un fleuve ou une cascade, la vitesse d’obturation idéale serait d’une à deux secondes. Vous commencerez à obtenir cet effet à partir d’une demi-seconde approximativement et ensuite c’est une question de circonstance, vous serez amené.e à osciller entre deux et dix secondes d’exposition, selon l’élément à photographier, l’effet recherché, etc. Mais pas de panique, nous allons tout vous expliquer !

En effet, la durée de l’exposition va définir un effet plus ou moins prononcé, tout dépend de ce que vous recherchez. Si vous optez pour des temps d’expositions plus longs, l’effet est plus céleste, fantasmagorique… L’eau se transforme progressivement en voile brumeux. Avec des durées d’exposition plus réduites, vous obtiendrez l’effet soyeux mais vous conserverez de légères traces de mouvements. Pour la plupart des photographes, un effet esthétique est, avant tout, un effet équilibré (ni trop, ni trop peu).

2. Munissez-vous d’un trépied et d’une télécommande à distance

Quand vous utilisez une vitesse d’obturation faible, vous devez impérativement stabiliser votre appareil. Pour cette raison, il est recommandé d’emporter un trépied dans votre sac car même si vous réussissez à obtenir une eau soyeuse, le reste de votre photo pourrait bien être flou. En effet, c’est là que réside un des intérêts de ce type de photographie : le contraste entre un plan statique parfaitement mis au point et un autre, mouvant. Ce qui ne bouge pas en réalité, ne doit pas bouger sur votre photo, logique !

Et pour ce genre le réalisation, le gagnant est… le trépied Gloxy GX-T6662A, élu pour sa résistance et son poids plume, des qualités plus qu’appréciables quand vous voyagez. Vous verrez que ses pieds sont dotés d’un revêtement en mousse spécial pour favoriser la stabilité de votre trépied sur n’importe quelle superficie (on m’a dit que les pierres étaient parfois glissantes au bord de l’eau). Et enfin, il est doté d’un niveau à bulle, pour être certain d’obtenir des photos bien équilibrées.

Trépied professionnel
(92)
Trépied Professionnel Gloxy GX-T6662A
  • Il peut s'étendre jusqu'à une hauteur de 1626 mm
  • Avec une incroyable capacité de charge de 10kg
  • Pieds à 4 segments et clapets
  • Rotule avec plateau rapide
  • Niveau à bulle intégré dans la rotule
Visit Trépied professionnel

Si vous n’avez pas de trépied, essayez de placer votre appareil contre une rambarde, une pierre, n’importe quelle surface du moment qu’elle soit parfaitement stable. Bien entendu, vous serez plus limité en matière de cadrage, les possibilités de compositions se réduiront et c’est votre créativité qui en prendra un coup. Le bon photographe n’est pas nécessairement celui qui possède un équipement aussi gros que notre dernier catalogue mais quelques accessoires essentiels qui lui permettront d’effectuer un saut qualitatif. Le trépied est l’un de ces accessoires.

Comment obtenir l’effet soyeux sur l’eau en cinq étapes ?

Installez votre trépied, prenez le temps nécessaire pour choisir votre cadre et utilisez une télécommande sans fil pour vous assurer de ne jamais faire vibrer votre appareil quand vous appuyez sur le déclencheur. Si vous ne voulez pas vous encombrer d’une télécommande, commencez par utiliser le retardateur de votre appareil, qui propose un retard de déclencheur de 2 à 10 secondes.

Et si vous avez envie de craquer pour unaccessoire discret et utile, je ne peux que vous recommander la télécommande sans fil Gloxy METi, parfaite pour les expositions prolongées car elle vous permet de réaliser différents clichés avec différents temps d’exposition. Elle fonctionne jusqu’à cinq mètres de distance sans câbles et dispose de nombreux modèles compatibles avec la plupart des appareils photo, quelle que soit leur marque.

Télécommande intervallomètre sans fil Gloxy METi
(14)
Télécommande intervallomètre sans fil Gloxy METi
  • Nouveau modèle sans fil à technologie infrarouge
  • Télécommande intervallomètre avec fonction multi-exposition
  • Fonctionne jusqu'à une distance de 5 m environ, sans câble
  • Idéale pour la photo nocturne, les expositions prolongées, etc.
  • Avertissements sonores, écran LED rétroéclairé et design ergonomique
  • Disponible pour Canon, Pentax, Nikon, Panasonic, Sony, Sigma, Olympus, Fujifilm, Samsung et dispositifs iOS

3. Sélectionnez les paramètres adéquats

Quand vous placez votre appareil sur un trépied, votre premier réflexe sera de baisser les ISO pour obtenir une valeur minimum (100 pour la grande majorité des appareils) afin de garantir des images de meilleure qualité avec des expositions prolongées. Une fois vos ISO configurés et la durée d’exposition adéquate sélectionnée (2 secondes approximativement), suivez les indications de l’exposimètre de votre appareil -de préférence en mode de mesure matricielle- pour régler le diaphragme.

Mode d’exposition Manuel (M)
Mesure Matricielle
ISO La plus petite valeur possible (80 – 100)
Vitesse d’obturation 2 secondes en général (tout dépend des circonstances et de l’effet recherché)
Diaphragme Réglez-le pour obtenir l’effet désiré

4. Utilisez un filtre ND

Quand vous voulez obtenir cet effet en pleine lumière du jour, c’est un peu la galère parce que vous devrez affronter un problème d’excès de lumière. Vous noterez que dans la plupart des cas, l’effet soyeux est difficile à obtenir, même si vous avez parfaitement coordonné les paramètres : ISO au minimum, diaphragme fermé… rien à faire, votre image est surexposée. Il existe pourtant une solution très simple et relativement économique : le filtre à densité neutre (ND), dont la mission est de réduire les stops de lumière nécessaires. C’est tout simple, ce filtre sombre bloque une grande partie de la lumière qui rentre dans votre objectif et l’empêche d’atteindre votre capteur, pour n’en laisser passer qu’un petit pourcentage. Vous pouvez trouver des filtres ND de différentes graduations mais également des filtres à densité variable pour une utilisation plus polyvalente.

Filtre ND2-ND400 Variable Gloxy
(55)
Filtre ND2-ND400 Variable Gloxy
  • Permet de régler différents niveaux, de ND2 à ND400
  • Contrôlez la profondeur du champ sur vos photos
  • Idéal pour les situations avec un éclairage intense
  • Il vous permettra d'augmenter le temps d'exposition
  • Compatible avec la photographie en noir et blanc
  • Etui de protection inclus
  • Choisissez parmi les diamètres suivants disponibles : 52, 55, 58, 62, 67 et 77 mm

Comment obtenir l’effet soyeux sur l’eau en cinq étapes ?

5. Restez flexible : une recette pour chaque situation

Plus haut, nous vous avons indiqué une durée d’exposition approximative de deux secondes mais gardez en tête que tout dépendra du débit de l’eau, vous devrez faire eds tests réguliers, chercher la vitesse adaptée à chaque circonstance. Par exemple, l’eau du robinet, qui coule très rapidement, deviendra soyeuse à partir d’une demi-seconde d’exposition tandis que l’eau de rivières ou de cascades ne deviendra soyeuse qu’à partir d’une ou deux secondes. Le mouvement des vagues qui se brisent sur les roches se note avec des expositions allant de 10 à 20 secondes.

Pour apprendre à réussir des photos de cascades (avec l’effet soyeux), vous pouvez lire cet article.

Comment obtenir l’effet soyeux sur l’eau en cinq étapes ?

Quand vous vous retrouvez face à un lac ou un étang, vous pouvez éliminer les ondulations de l’eau produites par le vent pour donner à votre cliché un aspect plus photogénique.

Enfin, souvenez-vous que l’eau est un élément vivant, il est donc intéressant de réaliser plusieurs clichés pour obtenir différentes formes à chaque prise. Si vous avez envie de tester cette nouvelle technique, n’hésitez pas à partager vos images avec nous dans les commentaires ou sur les réseaux sociaux, on a vraiment envie de voir comment vous vous débrouillez !

Texte original (traduit de l’espagnol) et photos : Daniel Santos Megina

Laissez votre évaluation

35 points
Upvote Downvote

Total votes: 43

Upvotes: 39

Upvotes percentage: 90.697674%

Downvotes: 4

Downvotes percentage: 9.302326%

Écrit par Charlotte Thimister

Je suis née à Liège en 1988. Je suis historienne de formation mais aussi amoureuse d'art et de photographie. Enthousiaste de pouvoir partager ma passion à travers quelques mots et clichés.

4 Comments

Leave a Reply
  1. bonjour a vous charlotte , merci pour le tuto, super beau , pour ma part j’attend une bague d’inversion pour faire du macro , merci pour vos conseilles , bien a vous , philippe

    • Merci Philippe ! Ce genre de commentaire nous fait toujours très plaisir… Envoyez-nous les clichés que vous réaliserez avec votre bague d’inversion, cela nous intéresse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.