La mesure de la lumière en photographie

mesure de la lumière en photographie

En tant que photographe, la première chose à connaître est le potentiel de votre appareil photo. Lorsque vous saurez tout ce qu’il peut vous permettre de faire, vous pourrez profiter au maximum de ses focntionnalités. Un fois que vous maîtriserez l’utilisation de votre appareil, viendra un point crucial qui vous lancera sur le chemin du succès, le contrôle de la lumière sur vos photos et cela est intrinssèquement lié à la mesure de la lumière en photographie.

Si vous n’êtes pas encore bien à l’aise avec la mesure de la lumière sur vos photos ou encore avec des notions comme l’exposimètre ou le rang dynamique, pas d’inquiétude : vous apprendrez aujourd’hui à maîtriser ces concepts et a fortiori, la lumière sur vos clichés.

La mesure de la lumière en photographie

Vous le savez sans doute, la lumière est un élément essentiel sur vos photos, d’où l’intérêt d’obtenir une exposition parfaite pour produire des travaux fascinants. Obtenir une bonne exposition, cela revient à maîtriser à la perfection ses pilliers, qui sont l’ouverture de diaphragme, la vitesse d’obturation et la sensibilité ISO, qu’on a abordé précédemment dans une série d’articles sur l’apprentissage de la photographie. Mais pour mieux comprendre la mesure de la lumière en photographie, j’en ferai un bref résumé :

Ouverture de diaphragme : elle régule l’entrée de la lumière dans le capteur de votre appareil photo. On devra utiliser des ouvertures de diaphragme maximales pour que davantage de lumière atteigne le capteur ou bien, à l’inverse, on devra recourir à des ouvertures de diaphragme intermédiaires ou inférieures pour que moins de lumière parvienne au capteur. La profondeur de champ sera plus ou moins grande sur vos photos, en fonction de cette valeur. Pour connaître en profondeur ce concept, jetez un coup d’oeil à cet article.

mesure de la lumière en photographie de paysage

Vitesse d’obturation : elle permet de saisir le mouvement d’une scène ou, à l’inverse, le figer, selon que l’on emploie des durées d’exposition plus ou moins longues en fonction du résultat recherché. Mais n’oubliez pas que plus le temps d’exposition sera long, plus la quantité de lumière qui rentrera dans le capteur sera grande. Si vous voulez savoir comment figer le mouvement, ne ratez pas ce post.

mesure de la lumière sur des photos aux longues expositions

Sensibilité ISO : c’est le courant électrique généré lorsque la lumière entre dans le capteur de l’appareil photo, ce qui donne davantage d’informations lorsque les conditions lumineuses avec lesquelles on travaille sont peu favorables. C’est donc le pillier qui nous aide le plus lorsqu’on réalise des photos nocturnes ou en intérieurs. Mais veillez bien à ne pas utiliser de valeurs trop élevées car cela peut provoquer du bruit numérique sur l’image.

photographie nocturne et mesure de la lumière en photographie

Pour prendre des photos nocturnes, il vous faudra des objectifs spécialement conçus pour cette discipline, comme les objectifs Irix avec leurs inscriptions réféchissantes à la lumière ultraviolet sur le barrillet. Vous accéderez rapidement à la configuration de l’équipement, même dans le noir :

Loi de réciprocité : mesure de la lumière en photographie

Si vous contrôlez ces trois variables, obtenir une bonne mesure en photographie et en exposition est très simple mais comment les équilibrer correctement en fonction de la scène sur laquelle on travaille ? Ce qui est sûr, c’est qu’il existe différentes combinaisons d’ouverture, de vitesse d’obturation et de sensibilité ISO, qui vous permettent d’obtenir une bonne exposition, ce qu’on appelle Loi de Réciprocité.

Autrement dit, en réalisant différentes combinaisons des trois pilliers, le résultat sera la même photo avec la même exposition.

Photo24 mesure de la lumière en photographie

La plage dynamique pour la mesure de la lumière en photographie

Avant d’évoquer la mesure de la lumière en photographie, il convient d’approfondir un autre concept tout aussi important, à savoir la plage dynamique. La plage dynamique de votre appareil photo permet d’obtenir des détails sur toute l’image, aussi bien sur les zones sombres que sur les zones les plus éclairées. Il peut afficher la quantité de tonalités sur une même scène. Mais c’est comme pour tout : il y a des exceptions.

rapport entre l'exposition et la mesure de la lumière en photographie

Si vous voulez savoir comment prendre des photos à travers le hublot d’un avion, cliquez ici.

Voici quelques accessoires nécessaires pour réussir des photos à travers le hublot d’un avion, dignes d’un catalogue d’agence de voyages.

Lorsqu’on photographie des zones en contrejour où une zone est très éclairée, tandis qu’une autre est totalement sombre, il sera très certainement impossible de montrer les détails des deux parties de la scène, si bien qu’on devra réaliser la mesure sur l’une d’entre elles. Mais il est essentiel de connaître la plage dynamique de votre appareil photo car plus elle sera élevée, plus elle pourra capter de détails et plus vos travaux seront de qualité. Si vous cherchez à obtenir des clichés très nets, vous ne pouvez pas faire l’impasse sur cet article.

comprendre la mesure de la lumière en photographie

Obtenir la bonne exposition

Une fois que l’on comprend bien ces concepts, il faut maintenant passer à la lumière. Lorsque vous appuyez sur le bouton de déclenchement, les rideaux de l’obturateur s’ouvrent et la lumière qui passe à travers le capteur de l’appareil photo, la quantité de lumière qui atteint le capteur est ce que l’on connaît comme étant l’exposition. Lorsque la quantité est excessive, on dira que l’image est surexposée, tandis que si la lumière est parvenue jusqu’au capteur en quantité insuffisant, on parlera d’une image sous-exposée.

comment maîtriser mesure de la lumière en photographie

Nos appareils photo comportent un exposimètre qui permet de connaître la quantié de lumière dont a besoin chaque scène de travail. Dans les modes de mesure automatiques et semi-automatiques, l’appareil est celui qui décide des paramètres d’exposition corrects, alors que si l’on déclenche en mode manuel, c’est à nous de régler les paramètres. Pour ce faire, vous devrez placer l’indicateur de l’exposimètre sur zéro en vous appuyant sur les pilliers précédemment décrits : ouverte, vitesse et sensibilité ISO. Lorsque vous ouvrirez le diaphragme, utilisez une vitesse plus faible ou un ISO plus élévé et l’indicateur se déplacera vers le signe positif (plus de lumière) et vice versa.

mesure de la lumière en photographie : exposimètre

Photo de la neige réalisée avec une surexposition de deux stops

Mesure de la lumière en photographie : mise en pratique

La mesure est le procédé mené pour quantifier la quantité de lumière d’une scène et obtenir ainsi une bonne exposition, en évitant de cette manière d’avoir un manque de lumière ou une sous-exposition, ou à l’inverse un excès de lumière ou surexposition de l’image.

mesure de la lumière en photographie : surexposer ou sous-exposer

Par conséquent, si vous pensez que le moment est venu de photographier comme un professionnel, vous devrez mesurer la quantité de lumière d’une scène à l’aide des paramètres évoqués tout au long de cet article : ouverture, vitesse et sensibilité pour exploiter au maximum la plage dynamique de votre appareil photo et donc de capturer la plus grande quantité d’information impossible avec une exposition correcte.

mesure de la lumière en photographie et exposition

Si la photo est au final surexposée, il y aura des zones de l’image sans information, du fait de l’excès de luminosité. Vous pourrez toujours remédier à cela lors de la phase d’édition postérieure mais le logiciel d’édition ne pourra pas inventer l’information perdue. idem pour le processus inverse : lorsque l’image est sous-exposée, d’où l’importance de maîtriser les paramètres de l’appareil photo.

Modes de mesure de la lumière en photographie

Alros comment mesurer la lumière d’une scène pour profiter par la suite des bons paramètres ? Il existe trois modes de mesure de la lumière en photographie. En voici une brève présentation, accompagnée d’exemples explicatifs pour une meilleure compréhension :

Mesure matricielle : c’est le mode le plus simple d’utilsation et celui qui fonctionne généralemnent le mieux sur la plupart des déclenchements et disciplines. En l’occurrence, on tient compte de la luminosité de toute la scène. Vous devrez utiliser ce mode lorsque vous percevrez que toute la scène présente une lumière homogène, comme lorsqu’on travaille dans des zones en extérieurs où le ciel n’est pas prédominant. En règle générale, tous les éléments et toutes les tonalités de la photo bénéficient d’une exposition correcte.

mesure de la lumière en photographie : types de mesure

C’est aussi le mode idéal pour jouer sur les ombres et lumières mais comme on l’a vu un peu plus haut, il sera impossible d’obtenir l’information de toute la scène, alors vous devrez concentrer l’attention sur une partie seulement de la scène.

Mesure pondérée au centre : ce mode fonctionne comme le mode précédent, à ceci près qu’il exerce sa fonction au centre de l’image. Ce mode de mesure de la lumière en photographie prend en compte la luminosité de toute la scène mais accorde plus d’importance à la partie centrale, aussi il sera tout indiqué pour les portraits et les premiers plans. En général, il sert aux photos pour lesquelles on souhaite que le centre soit bien exposé.

mesure de la lumière en photographie

Mesure ponctuelle : ce mode ne prend en compte qu’un point bien précis de la scène. Plus on s’approchera de ce point, plus la mesure sera précise. Ce point correspond généralement au plan avec lequel a eté faite la mise au point. C’est le mode de mesure de la lumière en photographie le plus créatif et précis. C’est toujours une bonne idée d’utiliser ce type de mesure mais cela implique aussi de disposer de plus de temps pour travailler et réaliser différents tests avant d’obtenir le résultat recherché.

comprendre la mesure de la lumière en photographie

Photomètres externes pour une meileure mesure de la lumière en photographie

Pour mesurer la lumière d’une scène, vous devrez vous servir du photomètre de votre appareil photo mais attention car il peut très bien vous indiquer qu’une scène est bien exposée alors que ce n’est pas le cas, en réalité. Vous pouvez le vérifier en faisant un test qui consiste à photographier une feuille de papier. Vous remarquerez qu’au lieu des tons blancs, la feuille prendra des tons gris. Les appareils photo ont en effet tendance à neutraliser les couleurs.

Photomètres

Le pus efficace, c’est le recours à un photomètre externe et de prendre la mesure dans les zones les plus claires. Il faudra ensuite régler les paramètres sur la base de ces zones-là, ainsi si vous faites en sorte que les zones les plus claires de l’image ne sont pas surexposées, vous vous assurerez du fait que les zones sombres coserveront tous les détails.

La mesure de la lumière en photographie, étape par étape

La première chose à faire est de configurer votre appareil photo en mode manuel car on l’a vu, vous devrez soigner et maîtriser totalement les paramètres avec lesquels vous travaillerez. Et si vous optez pour la mise au point manuelle, les résultats seront plus que prometteurs. Une fois que vous saurez bien quels seront la composition et le cadre de la prise, vous pourrez configurer le mode de mesure de la lumière que vous estimerez opportun. Mais on l’a dit, le mode ponctuel est celui qui donne généralement les meilleurs résultats, même s’il demande plus de temps pour être appliqué…

apprendre la mesure de la lumière en photographie

Cherchez ensuite le point de la scène avec le plus de clarté ou de luminosité et effectuez la mesure sur ce point. Entrent ensuite en jeu les paramètres de votre appareil photo. En fonction des résultats recherchés, vous devrez employer certaines valeurs plutôt que d’autres. Si vous souhaitez immortaliser le mouvement des nuages, par exemple, vous devrez recourir à des temps d’exposition plus longs que d’habitude, tandis que si vous travaillez en extérieurs, avec une grande luminosité, faites en sorte que l’ouverture ne soit pas la plus grande afin d’éviter des surexpositions. Pour ce qui est de la sensibilité ISO, mieux vaut qu’elle soit la plus faible possible pour éviter le bruit sur l’image, à moins que les conditions lumineuses soient très pauvres. Une fois vos paramètres bien clairs à l’esprit, vous pourrez effectuer le déclenchement.

mesure de la lumière en photographie

Alors, vous vous lancez dans la mesure de la lumière sur vos photos ? Mettez en pratique tous ces concepts et vous remarquerez un changement radical sur vos réalisations. Si vous avez aussi des astuces à partager pour prendre la mesure de la lumière en photographie, n’hésitez pas !

Laissez votre évaluation

8 points
Upvote Downvote

Total votes: 14

Upvotes: 11

Upvotes percentage: 78.571429%

Downvotes: 3

Downvotes percentage: 21.428571%

Écrit par Sebastien Rampon

Originaire de région parisienne, je me suis familiarisé avec la photographie au cours des nombreux voyages et reportages effectués au cours de ma vie. Egalement cinéphile, j'aime par-dessus tout échanger et transmettre aux autres ma passion pour l'image.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.