La méthode Brenizer, une profondeur de champ étonnamment faible

Vous avez sûrement déjà dû vouloir travailler sur une profondeur de champ très faible dans d’infinies occasions, pendant que vous essayiez de réaliser un bokeh incroyable mais le fait de vous éloigner vous faisait perdre votre arrière-plan flou, si bien que le résultat n’était pas à la hauteur de vos attentes. Voici une méthode qui va changer votre manière de faire de la photo parce que vous pourrez obtenir des résultats très créatifs et à la profondeur de champ si faible que vous n’en croirez pas vos yeux. Je parle ici de la méthode Brenizer.

On va présenter ici en quoi consiste cette méthode, quel équipement il vous faudra, comment l’appliquer et comment monter votre travail sur Photoshop. À première vue, il peut d’agir d’une méthode très complexe, qui comporte trop d’étapes à prendre en compte mais rassurez-vous, ce n’est pas tant le cas. Une fois que vous découvrirez vos résultats, vous verrez à quel point cela vaut la peine de l’appliquer.

La méthode Brenizer, une profondeur de champ étonnamment faible

1. En quoi consiste la méthode Brenizer

Pour vous mettre dans le bain, commençons par préciser que cette méthode doit son nom au photographe qui l’a mise au point. Il s’agit de Ryan Brenizer, l’un des 10 meilleurs photographes de mariage au monde, lassé de devoir réduire sa profondeur de champ et donc de voir disparaître des paysages à l’effet bokeh qui auraient marqué une rupture dans ses travaux. Et c’est bien cela qu’il est parvenu à réaliser, marquer un avant et un après dans la profondeur de champ. Il utilisait des objectifs à distance focale fixe de 50 mm et 80 mm pour ses portraits, pour obtenir de bons résultats bokeh. Toutefois, l’espace négatif (dont vous pourrez avoir une connaissance plus approfondie dans ce post) était très réduit, si bien que l’on perdait l’intention minimaliste qu’on voulait donner à la scène. D’où le changement opéré par Brenizer.

Vous le savez sans doute déjà pour avoir réalisé des panoramiques ou des superpositions d’images pour la macrophotographie (voici un post d’inspiration sur le sujet), mais on peut obtenir une image qui fourmille de détails en joignant différentes images capturées sur la même scène. Lorsqu’on pratique la macrophotographie et que l’on se rapproche beaucoup d’un insecte, par exemple, la profondeur de champ est réduite et la zone floue est plus grande, voilà pourquoi on prend plusieurs photos avec des points de mise au point plus proches.Qu'est-ce que la méthode Brenizer

Photo : Josep Caselles Fontanet

Mais la méthode Brenizer va beaucoup plus loin. Non seulement vous obtiendrez une image avec bien plus de détails et beaucoup plus grande (et donc avec plus d’espace négatif) mais vous pourrez aussi faire croire que vous avez un capteur beaucoup plus grand et même que vous utilisez une lentille grand angle ou que vous avez obtenu un bokeh avec un objectif plus long. La méthode Brenizer consiste à prendre plusieurs photos du même espace positif ou sujet mais avec différentes zones de mise au point pour pouvoir combiner tous ces clichés par la suite. Non seulement ce sera parfait pour les portraits ou les photos de mariage mais aussi pour les natures mortes, les paysages et les scènes urbaines.

Plus de profondeur de champ avec la méthode Brenizer

Photo : Christian Bille

Ce qui est fantastique avec cette méthode, c’est la qualité d’image finale spectaculaire, une image en haute définition d’une grande taille. Vos résultats s’avéreront une énigme pour tous ceux qui possèdent des connaissances en photographie car vous obtiendrez des images qui ne correspondent pas aux résultats obtenus avec votre équipement, alors qu’elles feront la joie du spectateur.

2. Quel équipement il vous faudra pour appliquer la méthode Brenizer

En principe, on pourrait dire que vous pouvez la mettre en pratique avec n’importe quel appareil, d’un compact à un appareil bridge, en passant par un DSLR classique, car le résultat final sera le même que celui obtenu si vous aviez utilisé un capteur Full Frame.

Pour ce qui est de l’objectif, les critères seront plus nombreux : l’idéal serait de travailler avec un objectif rapide et très lumineux car il vous permettra d’obtenir des images nettes et même avec un effet bokeh sur l’arrière-plan. Les objectifs à distance focale fixe de 85 mm, de 60 voire de 50 mm seront tout indiqués. Mais à vrai dire, les meilleurs résultats seront toujours obtenus avec un téléobjectif de 80 mm ou supérieur, avec des ouvertures maximales de f/1. Si vous optez finalement pour un objectif grand angle, attention au vignettage susceptible d’apparaître sur les bords. Élliminez-le à l’aide de Lightroom.

En outre, il sera essentiel de joindre un trépied à votre équipement de travail. Ayez bien à l’esprit que vous allez réaliser de très nombreux déclenchements et qu’il est donc capital de toujours déclencher dans la même direction et position. L’appareil photo devra rester en permanence à la même place pour parvenir à reproduire la scène avec exactitude.

3. Comment mettre en pratique la méthode Brenizer

Si vous vous êtes finalement laissé convaincre pour obtenir une profondeur de champ beaucoup plus grande et floue, en fonction de ce que votre équipement peut vous donner, vous devrez appliquer ces règles à la lettre. On parle en effet d’un grand nombre de clichés qu’on devra vite rassembler, aussi la moindre erreur lors de cette étape pourrait gâcher toute une journée de travail et cela, c’est vraiment ce que l’on cherche à éviter.

3.1. Scènes simples : lorsque vous tenterez de mettre en application la méthode Brenizer pour la première fois, il vaudra mieux que vous commenciez à travailler sur une scène simple. Recherchez un paysage où vous pourrez penser qu’une profondeur de champ beaucoup plus faible passerait mieux que ce que l’on était en droit d’attendre. Lorsque vous aurez davantage de pratique et que vous aurez perfectionné votre technique, vous pourrez alors faire preuve de beaucoup plus d’originalité et mettre votre imagination en marche, au point d’impressionner tout le monde autour de vous.

Méthode Brenizer pour obtenir plus de profondeur de champ

Photo : Peter Lindgren

3.2. Format photo : cela va peut-être vous sembler bizarre, ce que je vais vous dire : NE DÉCLENCHEZ PAS au format RAW, même si c’est le format qui fournit la plus grande qualité à vos clichés. C’est aussi le format le plus lourd et si l’on prend en compte le fait que l’image recherchée sera formée à partir d’un grand nombre de photos, le poids sera énorme, encore plus si l’on veut les fusionner par la suite à l’aide de Photoshop. Vous ne perdrez pas d’informations ni de détails puisque c’est bien pour cela qu’on prend de nombreuses photos.

3.3. Ouverture maximale permise : on vous le disait juste au-dessus, mieux vaut travailler avec l’ouverture maximale permise par votre équipement (le plus petit nombre f) car vous obtiendrez de meilleurs résultats, une plus grande luminosité et netteté. Vous devez le laisser en mode manuel pour que ces éléments-là soient constants tout au long du processus créatif.

3.4. Balance des blancs : ayez bien en tête le fait que si vous laissez votre appareil en mode automatique, chaque cliché que vous prendrez présentera une exposition de couleur très différente, aussi le résultat final ne serait pas bon, une fois les photos réunies. Alors optez pour le mode manuel et conservez-le pour toujours obtenir la même température de couleur.

3.5. Vitesse de déclenchement : comme pour les deux principes précédents, il vaut mieux choisir le mode manuel, pour une vitesse constante sur toutes les photos que vous prendrez. Vous conserverez ainsi exactement la même luminosité.

Photos avec la méthode Brenizer

Photo : Peter Lindgren

3.6. Sensibilité : fixez-la sur la valeur la plus petite possible pour éviter ainsi l’apparition de bruit sur l’image. Il apparaît en effet sur les bords, en général, alors faites bien attention.

3.7. Mise au point : si vous laissiez le mode de mise au point automatique, j’insiste, la profondeur de champ de la scène changerait constamment, si bien que les photos prises ne pourraient pas être unies entre elles, cela n’aurait aucun sens. Alors faites la mise au point une première fois sur votre espace positif ou sujet et laissez-la en mode manuel pour la conserver et travaillez ainsi avec la même profondeur de champ.

3.8. Espace positif ou sujet : si vous allez travailler avec des personnes, vous devez prendre en compte le fait qu’elles devront rester dans la même position en permanence. Imaginez que vous êtes en train de réaliser une mosaïque et que toutes les pièces doivent parfaitement s’emboîter par la suite. Votre image sera créée à partir de votre modèle, alors il vous faudra en tenir compte à tout moment.

3.9. Photos : prenez-en autant que vous pourrez et autant qu’il vous en faudra. Cet ensemble d’images doit donner lieu à une nouvelle image, alors pas question de rater des détails ou des informations en chemin. C’est la raison pour laquelle vous devez balayer toute l’image -il ne restera aucun endroit non photographié- pour construire une bonne photo finale. Il est conseillé de commencer par le centre de la scène, là où se trouve votre espace positif et une fois que vous aurez capturé toute l’information qui s’y réfère, vous passerez à l’espace négatif et vous pourrez compiler toute l’information nécessaire.

La méthode Brenizer facile et rapide

Photo : Quin West

4. Comment monter vos photos sur Photoshop

Voici la dernière étape. Une fois que vous aurez capturé toutes les images de la scène en suivant les paramètres indiqués précédemment, il ne restera plus qu’à les unir à l’aide d’un logiciel d’édition, Photoshop en l’occurrence.

D’abord, vous placerez toutes vos images sur des calques différents pour travailler plus facilement dessus. Cliquez sur « Fichier », puis « Scripts » et « Empiler les fichiers ». Une fenêtre apparaîtra, sélectionnez l’onglet « Rechercher » et donc recherchez toutes vos images, sélectionnez-les puis cliquez sur « Ok ». Jusqu’ici, tout va bien non ?

On aurait en principe un document monté, il faudrait maintenant aligner tous les calques pour obtenir l’image qu’on avait à l’esprit depuis le début.

Sélectionnez maintenant toutes les couches que vous venez de créer et cliquez sur l’onglet « Édition », suivi de « Auto-Align Layers ». C’est cette méthode qui donne les meilleurs résultats, selon moi, car elle permet de tester toutes les options et parmi elles, se trouve peut-être le résultat le plus proche de celui que vous vouliez obtenir.

Une fois que vous aurez toutes vos images montées, cliquez sur l’option « Auto-Blend Layers ». Comme vous pourrez l’observer à ce stade du processus, votre image a déjà pris forme, il vous suffira d’éliminer les détails et informations de la scène dont vous n’avez pas besoin et faire quelques retouches finales que vous jugerez nécessaires.

Et c’est tout ! Vous aurez enfin une image fruit du résultat de la méthode Brenizer, à la profondeur de champ vraiment faible. Comme si vous aviez pris vos photos avec un grand angle mais à la profondeur de champ très faible, soit pile l’objectif que vous recherchiez.

Technique Brenizer noir et blanc

Photo : Quin West

Une fois que vous aurez appliqué tous les conseils présentés dans ce post, vous penserez sans doute qu’en fin de compte, ce n’était pas aussi compliqué que cela en avait l’air au départ. Ce sera même très facile d’y parvenir, alors vous ne raterez plus une occasion d’appliquer cette méthode avec votre équipement. La seule chose qui vous prendra probablement plus de temps, ce sont les photos qui composeront l’image finale mais si c’est votre passion, ce ne sera pas un problème pour vous. Je me trompe ? 🙂 Lancez-vous et partagez vos résultats sur nos réseaux sociaux, on est impatient de les voir !

Laissez votre vote

8 points
Upvote Downvote

Total votes: 16

Upvotes: 12

Upvotes percentage: 75.000000%

Downvotes: 4

Downvotes percentage: 25.000000%

Écrit par Sebastien Rampon

Originaire de région parisienne, je me suis familiarisé avec la photographie au cours des nombreux voyages et reportages effectués au cours de ma vie. Egalement cinéphile, j'aime par-dessus tout échanger et transmettre aux autres ma passion pour l'image.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *