Les modes de mise au point : lequel utiliser selon la situation photo

Les modes de mise au point : lequel utiliser selon la situation photo

Tout le monde a déjà fait l’expérience d’une photo floue. Des photos sur lesquelles on voulait avoir une zone précise de l’image bien mise au point, mais après avoir élargi la photo, on remarquait que le résultat n’était pas celui que l’on espérait. Des photos qui, malheureusement, finissent souvent à la poubelle. Mais parfois, une photo complètement floue peut être valide, comme celle en tête de cet article, et aide à s’exprimer artistiquement. C’est pour cela que dans cet article, nous allons aborder l’importance technique et créative de la mise au point des photos et vous aider à savoir quel mode de mise au point est le plus adéquat à chaque situation que vous souhaiterez photographier. Vous nous accompagnez ?

 Un peu d’histoire sur la mise au point

Il n’y a pas toujours eu d’autofocus. En fait, certains d’entre vous doivent sûrement avoir dans leur équipement un objectif à mise au point manuelle. À l’époque, dans les années 80, les systèmes d’autofocus n’existaient pas : la seule aide sur laquelle pouvait compter le photographe, c’était la fameuse méthode de mise au point découpée. Une méthode qui consistait à montrer un cercle divisé au centre du viseur et quand il était aligné avec l’objet de la photo, cela indiquait que la mise au point était bonne.

stay-focus-leland-francisco

« Stay Focus », de Leland Franisco

Kit Bokeh créatif
Kit Bokeh créatif
  • 21 disques à formes pour bokeh créatif
  • Obtenez un bokeh original pour vos photos
  • 8 disques vierges à personnaliser
  • Des formes précises car découpées au laser
  • Coeurs, étoiles, animaux, objets, etc.

Plus tard dans les années 80, ont commencé à apparaître les premiers appareils photo à autofocus. Ces premiers modèles comptaient un seul point de mise au point, mais grâce à eux, placer le sujet au centre, faire la mise au point, et ensuite recadrer est devenu une chose plus facile (bien que nous parlerons d’astuces de composition un autre jour). L’obturateur change ou du moins son parcours change. Apparaissent les obturateurs sur lesquels, en appuyant doucement, on fait la mise au point (en la bloquant) et on appuie jusqu’à prendre la photo.

olympus-trip-focusing-george-rex

« Olympus Trip focusing », de George Rex

Autofocus : Qu’est-ce que c’est et comment il fonctionne ?

L’autofocus est le système qui nous permet d’ajuster la « vision » de la scène afin qu’un ou plusieurs points indiqués soient correctement réglés. Ce changement fut une grande avancée dans la manière de travailler dans le monde de la photo.

À partir d’un écran de mise au point divisé et d’autres méthodes plus anciennes, il est possible de faire une mise au point en moins d’une seconde. Dans l’actualité, on peut trouver deux types principaux d’autofocus : le passif (détection d’étape et du contraste) et l’actif.

  • Mise au point passive par détection d’étape : la méthode de détection d’étape est le système le plus ancien des mises au point passives. Cependant, c’est une méthode complexe et qui requiert un capteur spécial. Le premier appareil photo l’ayant intégré fut le Konika C35-AF. Le principe de base est la triangulation de la distance de l’objet grâce à l’utilisation de deux capteurs à travers le même objectif. La distance se détermine par la différence des images captées par chacun des capteurs. En résulte une mise au point rapide et précise. En raison de son coût relativement élevé et de sa complexité, il est utilisable sur très peu de modèles.
  • Mise au point passive par détection du contraste : l’autofocus par la mesure du contraste des compacts et le mode LiveView des appareils numériques actuels opèrent d’une manière différente de l’ancienne méthode. L’image qui entre dans le capteur est analysée en mesurant son contraste, c’est-à-dire, les différences de lumière entre les pixels proches (toujours en référence aux points de mise au point choisis). Plus le contraste est fort sur cette zone, plus la mise au point est facile à réaliser.
  • Mise au point active : sans l’utiliser, l’appareil photo émet une lumière infrarouge et des ultrasons pour calculer la distance en mesurant le temps que met à revenir son écho. Cette méthode comporte quelques problèmes comme l’impossibilité de faire une mise au point à travers le verre ou face à un miroir.

i-void-warranties-scott-swigart

« I void warranties », de Scott Swigart

Modes de mise au point automatique et utilisation

Selon les différents modèles et marques, on peut trouver un onglet, un bouton ou une option qui permet de changer de type de mise au point. Les trois modes de mise au point automatique sont :

    • Le mode AF unique ( AF-S pour quasiment tous les fabricants mais appelé One Shot chez Canon) fonctionne en mettant au point l’image quand on appuie sur l’obturateur jusqu’à la moitié. Tant que l’on maintient la pression sur l’obturateur, la mise au point reste figée sur la distance mesurée juste avant. Si l’on veut renouveler la mise au point, il faut lâcher le bouton et réappuyer dessus jusqu’à la moitié. C’est la méthode d’autofocus utilisée pour les objets sans mouvement.

nikkor-fried-toast

« D3s + AF-S Nikkor 24mm f/1.4G ED », de Fried Toast

  • Le mode AF continu (AF-C pour pratiquement tout les fabricants mais appelé Al Servo chez Canon) fonctionne en faisant la mise au point d’une image lorsqu’on appuie sur l’obturateur jusqu’à la moitié et poursuit cette mise au point si on continue d’appuyer et déplace le moteur de la mise au point en fonction du mouvement de l’objet. Il a été pensé pour des objets en mouvement et corrige la distance de mise au point selon le mouvement de ce dernier.
  • Le troisième mode AF est le mode automatique (AF-A pour quasiment tous les fabricants mais il est nommé Al Focus chez Canon) fonctionne exactement pareil que le précédent mais passe automatiquement d’AF unique à AF continu selon l’appareil photo utilisé. À notre avis, il ne faut jamais l’utiliser sauf dans des situations compliquées, mais le reste du temps il est préférable de réfléchir une seconde et de changer par le type de mise au point adéquat.
Trépied professionnel
(10)
Trépied Professionnel Gloxy GX-T6662A Plus
  • Il peut s'étendre jusqu'à une hauteur de 1626 mm
  • Une incroyable capacité de charge de 10kg
  • Pieds à 4 segments et clapets
  • Rotule avec plateau rapide
  • Niveau à bulle intégré dans la rotule
  • Nouveauté : crochet sur la colonne centrale 
  • Pieds avec pointes métalliques et embouts en caoutchouc
  • Pas de vis universels d'1/4" et adaptateur 3/8"
Visit Trépied professionnel

Pourquoi, parfois, la mise au point ne fonctionne-t-elle pas ?

Il y a parfois des situations où l’on peut remarquer que le moteur de la mise au point ne s’arrête pas. Le plus commun, c’est quand on se retrouve devant une scène avec un éclairage insuffisant (la nuit ou à l’intérieur d’un bâtiment peu éclairé, par exemple). En plus de ce type de situation, la mise au point peut échouer avec des superficies lisses ou avec peu de texture, comme un ciel bleu, des vêtements totalement noirs ou un mur blanc. Autant dire par manque de contraste. Elle peut aussi échouer si, par exemple, on veut prendre une photo à travers une clôture avec un grillage proche, alors que ce qui nous intéresse, c’est le fond de la scène.

Télécommande intervallomètre sans fil Gloxy METi
(8)
Télécommande intervallomètre sans fil Gloxy METi
  • Nouveau modèle sans fil à technologie infrarouge
  • Télécommande intervallomètre avec fonction multi-exposition
  • Fonctionne jusqu'à une distance approx. de 5 m sans câble
  • Idéale pour la photo nocturne, les expositions prolongées, etc.
  • Avertissements sonores, écran LED rétroéclairé et design ergonomique
  • Disponible pour Canon, Pentax, Nikon, Panasonic, Sony, Sigma, Olympus, Fujifilm, Samsung et dispositifs iOS

Une autre erreur au moment de faire la mise au point peut être (bien qu’il soit évident de le dire) le fait de ne pas être focalisé où l’on veut vraiment l’être, que le point de la mise au point n’est pas dans la zone que l’on voulait mettre au point ou cela peut être aussi que le moteur de la mise au point est en train d’échouer ou que l’objectif a un problème de frontfocus ou de backfocus.

D’un autre côté, tous les objectifs présentent une distance minimale de mise au point. C’est-à-dire la distance minimale à laquelle il est capable de réaliser une mise au point correcte. Chez les téléobjectifs, cela peut être 1 mètre pour plusieurs mètres et en angle ou avec un objectif macro, on arrive à quelques centimètres.

Mise au point manuelle : quand travailler avec ?

Le scénario de travail le plus habituel avec la mise au point manuelle est la macrophotographie. Depuis qu’ils manipulent des profondeurs de champs minimales dans ce domaine, tous les photographes qui réalisent ce type de photo utilisent cette mise au point pour arriver au point le plus précis pour la mise au point du sujet qu’ils veulent photographier. Si vous voulez en savoir plus sur la manière d’utiliser la mise au point manuelle de votre appareil photo, vous ne pouvez pas passer à côté de cet article.

yellow-douglas-fir-borer-donald-jusa

« Yellow Douglas Fir Borer | Centrodera spurca (LeConte, 1857) », de Donald Jusa

Autre point, bien que moins habituel, c’est que la mise au point manuelle est aussi utilisée pour le portrait, pour obtenir un meilleur contrôle du point de la mise au point des premiers plans de l’image.

L’art du flou et les photos d’éléments sans mise au point

Il existe des photos totalement floues qui peuvent donner des idées, peuvent transmettre des sensations comme une photo normale. Tous ne passent pas par des photos parfaitement mises au point ou avec une netteté hors du commun.

please-focus

« Please focus », de A♥

L’art du flou est très difficile à réaliser et est seulement utilisé pour exprimer une idée ou un concept, comme on le voit sur la photo précédente ou sur celle en tête d’article.

Les photos à éléments sans mise au point supposent une manière alternative de représenter la réalité. C’est précisément cet aspect flou que notre cerveau associe à des souvenirs, des pensées, concepts et rêves. Cependant, il y a une série de conseils que vous pouvez suivre pour réaliser vos photos à éléments sans mise au point et exprimer une idée, un concept :

  • La première des stratégies consiste à mettre l’objectif en mise au point manuelle et rendre de plus en plus floue la scène. On prend l’ouverture maximale que permet l’objectif. Ensuite, on regarde dans le viseur, qui est flou, et quand on rencontre quelque chose d’intéressant, on prend la photo. Il faut jouer avec la composition des éléments flous.
  • La seconde est une stratégie qu’assurément on applique souvent et qu’on est habitué à voir. Elle consiste, avec une ouverture la plus large possible de l’objectif, à réaliser une mise au point sélective d’un élément pour que tout ce qui est derrière ce dernier soit flou. On parlera, dans ce cas précis, plus de mise au point sélective que de photos à élément sans mise au point. On peut aussi rendre légèrement flou l’élément que l’on a mis au point et ainsi atteindre plusieurs niveaux de flou.
  • La troisième stratégie consiste à augmenter le temps d’exposition (une ou deux secondes suffisent) et réaliser un balayage avec l’appareil photo, ce qui provoquera de cette façon du flou à cause du mouvement et une touche abstraite à notre photo.
Sevenoak SK-EBH01 Pro Rotule Panoramique Électronique
(13)
Sevenoak SK-EBH01 Pro Rotule Panoramique Électronique
  • Nouvelle version : plus forte et avec un câble USB de charge
  • Rotule automatique pour les time-lapses et les panoramiques
  • Rotation automatique de 15º à 360º
  • Compatible avec toutes les caméras et tous les dispositifs
  • Chargeur USB et étui souple inclus
  • Plus grande capacité de charge : jusqu'à 2 kg
  • Simple d'utilisation, avec des boutons et des indicateurs lumineux

Conclusion

Ce qui doit être clair, c’est que la mise au point n’est pas seulement ce petit point ou ce petit cadre rouge qui apparaît dans le viseur ou sur l’écran de votre appareil photo. C’est aussi un puissant outil créatif et de composition visuelle qui permet de diriger le regard du spectateur vers un certain point ou d’exprimer une idée ou un concept. Vous aimeriez expérimenter la mise au point ? N’hésitez pas à partager vos photos avec nous dans les commentaires !

Photo principale : © Alfonso Domínguez Lavín

Laissez votre évaluation

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.