Test du Clampod Takeway T1: le mini trépied polyvalent de votre équipement

El Clampod Takeway T1 cabe en la palma de la mano.

José Luis Valdivia, photographe officiel de Fujifilm, Samyang, Gloxy et Vanguard en Europe a testé le Clampod Takeway T1 et il vous raconte ici ses impressions.

J’ai testé le Clampod Takeway T1 et dans cet article vous pourrez lire toutes mes conclusions concernant cet accessoire vraiment utile. Tous les jours, les publicités nous vendent des produits sensés nous faciliter la vie mais parfois la réalité nous démontre le contraire et nous avons l’impression de jeter l’argent par la fenêtre. Si la crise a été positive pour quelque chose, c’est bien pour l’augmentation de produits de qualité à des prix dérisoires. Il y a cinq ans à peine, il était difficile d’imaginer des caméras de ciné 4k à moins de 2500€ et à présent, elles existent sur le marché. Dans ce même contexte, apparaissent de nouveaux accessoires, robustes et économiques, destinés à manipuler les appareils photos, éclairages légers et puissants, objectifs de qualité comme l’incroyable Clampod Takeway T1, qui peut s’adapter à n’importe quelle surface. Un joujou qui, comme vous pourrez l’observer, ne dépasse pas la taille de ma main.

Contrairement à ce que beaucoup pourront penser, la fabrication et les finitions du Clampod Takeway sont excellentes. Vous serez heureux de pouvoir compter sur ce mini trépied durant vos voyages car il est très discret: il ne vous encombre pas et il passe tous les contrôles de sécurité des musées où il est toujours difficile de pénétrer avec un équipement de grande taille. À Auschwitz, j’ai pu en faire l’expérience et j’ai été ravi de pouvoir compter sur ce trépied.

Clampod Takeway T1: le mini trépied tout terrain

La fenêtre d’Auschwitz : préparation et cliché

Durant ma visite d’Auschwitz, le clampod Takeway a substitué mon trépied de carbone Vanguard quand les journées se faisaient plus froides. L’idée était de monter un court métrage de type documentaire et à cette fin, j’ai emporté la caméra Blackmagic Pocket cinéma, pour beaucoup un iphone avec une fiche, car elle offre un grand potentiel vidéo. Je l’ai équipée de plusieurs objectifs de Samyang, en accordant un intérêt particulier à la petite 12mm T2.2 avec micro 4 tiers, une trouvaille qui offre des résultats formidables : une netteté impeccable, des détails et des couleurs très réussis

Cinq batteries EN-EL 20 et un jeu de cartes SD de 64GB de SanDisk de 95mb/s complètent l’équipement. J’ai filmé dans un format Apple ProRes 422 HQ, un cran en dessous du format RAW (qui consomme beaucoup de batterie). J’ai choisis la qualité pour monter et étalonner sans pertes avec des softwares du genre Première, DaVinci ou Final Cut, pour nommer les plus populaires parmi les utilisateurs. La petite unité de prise de son Zoom H6 accompagnée du petit caméscope Fujifilm X-T1, venaient compléter mon équipement minimaliste et il n’avait rien à envier aux autres, plus grands et plus lourds.

Asomados a la ventana de Auschwitz gracias al Clampod Takeway T1. © José Luis Valdivia.

A 15:00 heures, l’entrée est fermée et restent à l’intérieur ceux qui sont entrés avant cette heure. Comme j’avais demandé une autorisation pour filmer et photographier, j’ai attendu plusieurs jours afin d’obtenir la véritable nuit d’hiver que j’espérais. J’ai déambulé seul, à l’affut de l’atmosphère unique, méditant sur ce silence, difficile à décrire dans un endroit tel que celui là. Un jour, un des garde a émergé de la brume pour m’inviter à sortir dans un anglais basique mais au message clair. Je le reconnais il était tard, de la neige fondante tombait et il faisait très froid. L’image que vous voyez est une capture d’image de la vidéo réalisée avec la blackmagic secondée par le Samyang 12mm, montée sur le Takeway T1 depuis la fenêtre du Bloque 11. Je l’ai ouverte, j’y ai accroché le Clampod et après avoir composé la scène, j’ai filmé en plan fixe.

C’était les derniers rayons de lumière de la journée et il neigeait. Même si j’avais pu monter un trépied (un mur aurait rendu impossible l’opération), je n’aurais jamais pu obtenir l’effet que je désirais : un plan où le spectateur se penche par la fenêtre avec moi. Pas besoin de caméra à l’épaule et pas besoin non plus d’un mouvement spécifique, avec la neige qui tombait et ce calme ambiant, le plan était réussis. Avant de partir d’Espagne, je m’étais fait un plan du court métrage que j’allais réaliser dans ma tête et j’avais pensé aux endroits que je voulais utiliser grâce à une visite antérieure. J’ai pratiqué le plan de la fenêtre chez un ami quand j’ai reçu le Takeway T1 et ce, avant de me rendre en Pologne.

Blackmagic con el Samyang 12mm, montados sobre el Takeway T1. © José Luis Valdivia.

Comme vous pouvez le voir, j’ai monté tout mon plan depuis cette fenêtre. Je l’avais positionné sur la fenêtre de droite mais dans la même position horizontale. L’appareil et l’objectif sont identiques. Il vous suffit de choisir un endroit et ensuite visser tout simplement pour que les extrémités du Clampod exercent la pression nécessaire. Sa rotule boule permet une grande liberté de mouvements pour obtenir le plan que vous désirez. Je peux vous assurer qu’une fois accroché, il se maintient très fermement, je ne m’attendais pas à autant de force venant d’un objet si petit. Le Clampod peut supporter un poids allant jusqu’à 40 kg, la rotule en revanche, très flexible, ne pourrait soutenir cette charge mais ne vous inquiétez pas… Si vous désirez installer un appareil photo avec objectif qui dépasse les 3 kg, il vous suffit d’installer une autre rotule, plus grande, sur votre Clampod en dévissant celle qui y est par défaut. Tout de suite, vous penserez aux 1000 endroits à exploiter, votre créativité va s’emballer car il ne faut jamais l’oublier : ce sont des appareils au service de votre créativité. En observant les fenêtres et les portes, j’ai pensé à réaliser des mouvements de traveling, en la bougeant lentement vers l’avant ou vers l’arrière. Le résultat était fantastique et je n’ai même pas changé d’appareil.

Preuves à la maison, avec les mêmes accessoires

Clampod Takeway T1 de forma vertical agarrado a la encimera de la cocina. © José Luis Valdivia.

Vous pouvez profiter d’une multitude de recoins et d’espaces inespérés avec le Clampod Takeway T1. Il est formidable car il supporte très facilement un appareil photo, un caméscope, un flash, un moniteur externe… Sur l’image, vous pouvez voir la Blackmagic avec le Samyang 12mm T2.2 installés sur le Clampod Takeway accroché au plan de travail de la cuisine. Nous pourrions profiter de ce plan pour filmer une séquence de dialogue de fiction, un typique programme de gastronomie ou un plan de taverne en mode macro. Ce que vous voulez,  partout et quand vous le voulez!

Clampod Takeway T1 de forma vertical agarrado a una barandilla circular. © José Luis Valdivia.

Toujours à la maison mais à présent dans les escaliers, les options pour utiliser le Clampod ne diminuent pas, elles augmentent. Bien accroché à la rambarde circulaire, l’appareil photo est prêt, on n’attend plus que le sujet.

Clampod Takeway T1 sujetando una Gloxy Power Blade y una unidad de sonido Zoom H6. © José Luis Valdivia.

Une autre photo pour vous démontrer le caractère polyvalent de cet accessoire. Dans ce cas, nous travaillons avec deux Clampod, tous deux accrochés à une rambarde. Le premier soutient une Gloxy Power Blade: Une véritable épée de lumière, très utile pour la photographie nocturne, le strobist ou pour illuminer une scène à filmer. Le second Clampod supporte l’unité de prise de son Zoom H6, alors que le trépied Vanguard a été utilisé pour installer la caméra de ciné 4K. Faites entrer la lumière et le son dans des endroits, portes, tables et j’en passe où un trépied ou n’importe quel objet ne pourrait trouver sa place. Formidable !

Un dernier exemple, cette fois avec un appareil photo. Nous avons utilisé la Fujifilm x-T1 avec deux objectifs distincts, de 23 et 56mm, respectivement 35 et 85 mm. Un de ces appareils photo qui font fureur en ce moment, sans miroir, un poids plume et des rendus incroyables. Nous avons accroché notre système sur le banc d’un parc et nous avons laissé l’écran de notre appareil en mode live view pour que vous puissiez constater, amis lecteurs, qu’il n’y a pas de truc, le plan est fidèle. Je ne sais pas vous mais l’image de l’appareil accroché au pilier vert fait un peu Spiderman non ? 😉

Fujifilm X-T1 montada sobre un Clampod Takeway T1. © José Luis Valdivia.

Fujifilm X-T1 montada sobre un Clampod Takeway T1. © José Luis Valdivia.

Conclusions

Le Clampod Takeway T1 est un de ces petits objets qui devient rapidement un incontournable de votre équipement. Il pèse peu, occupe peu, il offre beaucoup et son prix est imbattable. Il vous offrira toujours une solution dans les situations les plus difficiles. Il faut aussi ajouter qu’il inclut un kit pour soutenir les smartphones, idéal donc pour différents accessoires photos et vidéo. Nous sommes convaincus que votre imagination et votre créativité vous donneront l’occasion de réaliser des images insolites dans les endroits les plus surprenants. 100% recommandable.

Photos et texte de José Luis Valdivia ©. Traduit par Charlotte Thimister

Laissez votre évaluation

1 point
Upvote Downvote

Total votes: 1

Upvotes: 1

Upvotes percentage: 100.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Écrit par Charlotte Thimister

Je suis née à Liège en 1988. Je suis historienne de formation mais aussi amoureuse d'art et de photographie. Enthousiaste de pouvoir partager ma passion à travers quelques mots et clichés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.