10 idées foudroyantes pour photographier les éclairs durant un orage

L’été est sans aucun doute la saison préférée d’un grand nombre d’entre vous. Si vous faites partie de ces chanceux qui n’ont pas eu droit à un été complètement, comment dire… pourri, vous aurez peut-être eu l’occasion d’admirer, de craindre ou encore de savourer un de ces typiques orages d’été, aussi impressionnant que de courte durée. Un orage violent vous invitera plutôt à rester cloîtré/e chez vous plutôt que d’envisager une belle balade en forêt, c’est triste car c’est sans conteste l’un des sujets les plus intéressants à photographier. Dès lors, que faire ? Sortir, vous placer au milieu d’une prairie et faire office de paratonnerre ? Non, bien entendu… Nous allons vous exposer 10 idées foudroyantes pour photographier les éclairs durant un orage sans prendre de risque et avec des résultats garantis 100% spectaculaires ! Parole de scout !

La plupart des gens ne sortent pas quand la météo n’est pas clémente, vous gagnez donc sur tous les plans, des photos originales, différentes et sans présence inattendue au milieu du cadre. Lors du prochain orage, foncez, n’hésitez pas, les clichés seront à la hauteur !

10 idées foudroyantes pour photographier les éclairs durant un orage

1. Ne jouez pas avec le feu ou plutôt la foudre

Vous n’avez pas froid aux yeux, parfait mais ne perdez quand même pas de vue qu’il s’agit d’un des phénomènes naturels les plus dangereux qui soient. Évitez de sortir si l’orage est tout proche (si l’éclair lumineux et le tonnerre retentissant sont relativement proches, oubliez la séance photo pour un temps), c’est une question de bon sens, après tout.

Photographier les éclairs : ne jouez pas avec le feu ou plutôt la foudre

Photo de Marty Pouwelse

La meilleure solution serait de photographier depuis un intérieur ou un endroit couvert où vous puissiez rester protégé, vous et votre équipement. Si le point de vue ne parvient pas à vous convaincre, utilisez une télécommande pour vous détacher de votre appareil. Si l’orage prend une tournure résolument plus intense, menaçant votre intégrité physique, cherchez immédiatement refuge à l’intérieur de votre voiture ou de votre maison en évitant à tout prix tours, endroits surélevés et arbres, bien connus pour leur habilité à séduire les éclairs.

Autres conseils à suivre :

  • Utilisez une paire de chaussures dont la semelle est en gomme, un matériel isolant qui ne conduit pas le courant électrique
  • Évitez les endroits proches d’un lac ou d’une rivière
  • N’utilisez pas votre smartphone, centrez-vous exclusivement sur les photographies d’éclairs
  • Évitez d’utiliser un trépied en carbone, préférez un trépied en aluminium

Photographier les éclairs : ne jouez pas avec le feu ou plutôt la foudre

2. Choisissez bien votre équipement

Pour photographier les éclairs durant un orage, comme pour n’importe quelle situation ou technique photographique, vous aurez besoin d’un équipement spécifique, non seulement pour votre sécurité, comme nous vous l’avons mentionné ci-dessus, mais pour des raisons qualitatives de l’image. Peu importe les résultats que vous désirez obtenir, vous aurez besoin des éléments suivants :

  • Choisissez un trépied en aluminium que vous n’oublierez pas à la maison car il est très difficile d’obtenir de bons résultats sans cet accessoire. Comme vous allez travailler avec des temps d’exposition plus longs, vous aurez besoin d’un maximum de stabilité, mettez toutes les chances de votre côté.
Trépied professionnel
(10)
Trépied Professionnel Gloxy GX-T6662A Plus
  • Il peut s'étendre jusqu'à une hauteur de 1626 mm
  • Une incroyable capacité de charge de 10kg
  • Pieds à 4 segments et clapets
  • Rotule avec plateau rapide
  • Niveau à bulle intégré dans la rotule
  • Nouveauté : crochet sur la colonne centrale 
  • Pieds avec pointes métalliques et embouts en caoutchouc
  • Pas de vis universels d'1/4" et adaptateur 3/8"
Visit Trépied professionnel
  • Utilisez un objectif grand angle, le même que celui que vous utilisez pour photographier un paysage. En effet, vous pourrez faire entrer un plus grand nombre d’éléments dans votre cadre et ainsi donner plus de dramatisme à l’image. Si vous voulez focaliser sur des détails concrets des éclairs, vous pourrez également utiliser un téléobjectif.
  • Protégez votre appareil avec un étui protecteur imperméable afin de travailler confortablement sans menacer vos précieux outils de travail. Vous pourriez également utiliser un parapluie pour une protection supplémentaire et globale, pour vous et votre équipement.
 Manfrotto Housse imperméable pour appareil photo E-702 PL
(1)
Manfrotto Housse imperméable pour appareil photo E-702 PL
  • Imperméabilisez votre équipement avec une housse
  • Vous aurez une maniabilité totale avec votre appareil
  • Parfaite pour les appareils photo DSLR et CSC
  • Fabriquée avec des matières isolantes
  • Bloque le passage de l'eau ou de la poussière
  • Travaillez avec une télécommande pour déclencher votre appareil à distance. Rien de tel pour rester protégé/e quand vous photographiez les éclairs d’un orage impressionnants.
Télécommande intervallomètre sans fil Gloxy METi
(8)
Télécommande intervallomètre sans fil Gloxy METi
  • Nouveau modèle sans fil à technologie infrarouge
  • Télécommande intervallomètre avec fonction multi-exposition
  • Fonctionne jusqu'à une distance approx. de 5 m sans câble
  • Idéale pour la photo nocturne, les expositions prolongées, etc.
  • Avertissements sonores, écran LED rétroéclairé et design ergonomique
  • Disponible pour Canon, Pentax, Nikon, Panasonic, Sony, Sigma, Olympus, Fujifilm, Samsung et dispositifs iOS

Il y a un accessoire qui peut vraiment vous intéresser pour photographier les éclairs et les orages. Il s’agit du déclencheur Miops. Il fait office de déclencheur pour votre appareil photo comme pour votre flash cobra et vous pourrez le contrôler à partir de votre smartphone.Il comprend trois capteurs : lumière, son, laser. Autrement dit, lorsque la lumière du rayon apparaîtra, il déclenchera automatiquement.

  • Emportez avec vous une batterie d’appoint, elle ne sera jamais de trop. Bien souvent, vous vous retrouvez sans batterie quand les éclairs intéressants battent leur plein, tiens tiens…

Batería recargable para fotografías de rayos y tormentas

 

  • N’oubliez pas d’emmener plus d’une carte mémoire, on ne sait jamais, si vous vous retrouvez face à un orage tout à fait spectaculaire de plusieurs heures, au moins, vous serez prêt.

Au cœur de l’action

Votre équipement est enfin prêt pour photographier les éclairs les plus impressionnants jamais photographiés ? Vous connaissez l’endroit où vous allez opérer, c’est un endroit pas totalement inconnu. Observez durant 15 minutes comment évolue l’action météorologique et quand les éclairs commencent à vous plaire, installez votre matériel pour être prêt/e et passer à l’action dès que la foudre pointe le bout de son nez.

3. Appareil en mode manuel

Pour photographier les éclairs, c’est le seul moyen. Le seul moyen pour de bons résultats. Vous êtes le seul responsable du bon développement de la séance… en effet, il est difficile que votre appareil soit plus réactif que vous quand il s’agit de travailler avec une poignée de secondes.

Photographier les éclairs : appareil en mode manuel

4. Réglez vous-même la mise au point

Ne laissez pas votre appareil chercher la mise au point comme un fou, c’est vous qui décidez ! La mise au point en mode manuel vous permettra de guider votre appareil vers la partie la plus importante du cadre. Comme pour une photographie de paysage, vous pourriez régler la mise au point sur l’infini pour ne perdre aucun élément de votre cadre et obtenir une photographie parfaitement nette.

Photographier les éclairs : réglage de la mise au point en mode manuel

5. Laissez de côté le mode automatique de la balance des blancs

Ce mode va se charger d’ajuster la partie la plus brillante de l’image, en l’occurrence les rayons pour qu’ils soient parfaitement blancs et accaparent le regard du spectateur. Dans la photographie suivante, l’œil se dirige directement vers l’éclair lumineux, d’un blanc intense pour laisser le reste de l’image dans une relative obscurité qui mettra en valeur l’éclair lumineux.

Photographier les éclairs : réglage de la balance des blancs en mode manuel

Photographie d’Andrew Malone

6. Construisez votre cadre

Pour photographier les éclairs comme pour tout autre sujet, soignez votre cadre, laissez entrer des nuages, structurez avec des bâtiments, de la végétation. Un désert ou une forêt urbaine, peu importe, prenez le temps de bien penser à votre cliché pour donner plus de force aux éclairs.

Photographier les éclairs : soignez votre cadre

Photographie de Joaquin Casarini

7. Utilisez des ouvertures de diaphragme intermédiaires

Je vous conseille d’utiliser une ouverture de diaphragme avec une valeur comprise entre f/11 et f/16 afin de ne pas brûler votre image (car vous allez réaliser des expositions prolongées) et obtenir un ensemble parfaitement mis au point.

Photographier les éclairs : ouvertures de diaphragme intermédiaires

Photographie de Marty Pouwelse

8. Sélectionnez une valeur ISO faible

Photographier les éclairs et les orages avec une faible valeur ISO présente un double avantage dont vous pourriez profiter à de nombreuses occasions. Premièrement, parce que vous allez réduire la quantité de bruit présente dans votre image, deuxièmement, parce que vous pourrez réaliser des poses longues sans que l’image ne soit surexposée.

Photographier les éclairs : sélection d'une valeur ISO faible

Photographie de Mitch Dobrowner

9. Gérez la vitesse d’obturation

Pour photographier les éclairs, sélectionnez une vitesse d’obturation de dix secondes et selon la fréquence des apparitions de la foudre, vous pourriez prolonger vos prises jusqu’à 30 secondes et plus. Tout va dépendre de la force de la nature d’une part mais aussi de vos envies esthétiques d’autre part… à vous de choisir la quantité de rayons que vous voulez faire apparaître dans votre cadre.

Gloxy Power Blade avec télécommande
(3)
Gloxy Power Blade avec télécommande
  • Éclairage continu, sans clignotements
  • Idéal pour les séances extérieures et les portraits
  • Jusqu'à 10 h de fonctionnement
  • Chargeur maison et voiture inclus
  • Fonctionne comme lumière d'appoint ou lightpainting
  • Remplace l'utilisation de spots ou de flashs lourds : un studio dans votre sac à dos

10. Travaillez en mode Bulb

Comme nous vous l’avons indiqué, l’idéal serait une pose comprise entre 10 secondes et 1 minute, pour être certain/e de capter le ou les rayons qui vous offriront les résultats espérés. Étant donné que l’éclair ne dure pas souvent plus d’une seconde et qu’il intervient de manière totalement aléatoire, en optant pour une pose longue, vous le captez à coup sûr. Car oui, nous pourrions être tentés de choisir une vitesse d’obturation plus rapide étant donné qu’il s’agit d’un cliché nocturne mais vous risquez peut-être de perdre très vite votre patience.

Le mode Bulb vous permet de maintenir l’obturateur ouvert tout le temps dont vous avez besoin, vous choisissez quand ouvrir et fermer l’obturateur pour réaliser la photo parfaite (la photo parfaite que vous avez imaginée). Si vous avez envie de rafraîchir vos connaissances concernant le mode Bulb, vous pouvez relire cet article.

Si votre appareil ne vous permet pas d’utiliser le mode Bulb, choisissez tout simplement la plus grande valeur d’exposition autorisée par votre appareil.

Photographier les éclairs : travailler en mode Bulb

Photographie de Justin Battles

Conclusion

Photographiez les éclairs durant un orage requiert un peu de technique, beaucoup de patience et une bonne dose de sécurité, ne sortez pas à l’improviste sans préparation. Exercez-vous à la moindre occasion et la chance finira par frapper à votre porte !

Comme d’habitude, je ressors mon petit jingle, n’hésitez jamais à nous envoyer vos résultats, pour des questions ou des remaniements, nous sommes ouverts à toute proposition photographique !

Laissez votre évaluation

13 points
Upvote Downvote

Total votes: 19

Upvotes: 16

Upvotes percentage: 84.210526%

Downvotes: 3

Downvotes percentage: 15.789474%

Écrit par Charlotte Thimister

Je suis née à Liège en 1988. Je suis historienne de formation mais aussi amoureuse d'art et de photographie. Enthousiaste de pouvoir partager ma passion à travers quelques mots et clichés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.