Apprendre la photo : l’ouverture de diaphragme

Apprendre la photo : l'ouverture de diaphragme

070Si vous venez de vous lancer dans l’univers de la photographie et que vous en avez déjà assez d’utiliser le mode automatique de votre appareil photo, il est essentiel que vous connaissiez en profondeur le concept d’ouverture de diaphragme car c’est la valeur qui vous permettra de créer des flous incroyables sur vos images ou à l’inverse, d’avoir toute une scène bien mise au point. Par ailleurs, c’est la valeur responsable d’un bon éclairage dans des lieux sombres, tandis qu’elle empêche la surexposition dans des endroits à grande intensité lumineuse.

Apprendre la photo : l’ouverture de diaphragme

L’ouverture de diaphragme : qu’est-ce que c’est ?

L’ouverture de diaphragme est une notion essentielle pour bien connaître votre appareil et le plus important, pour travailler correctement en mode manuel car une photo prise en mode automatique ne sera jamais comparable à une photo prise par vous en mode manuel, en partant de zéro.

Comment contrôler l'ouverture de diaphragme

Et c’est aussi un élément important car elle vous aidera à considérablement améliorer la qualité de vos réalisations. Dépendent de cette valeur des fonctions aussi essentielles que la profondeur de champ ou l’exposition de l’image. Voilà pourquoi il faut bien connaître sa fonction et son application à tout moment.

Mais l’ouverture de diaphragme, qu’est-ce que c’est exactement ? Le diaphragme est un élément qui se trouve dans tous les objectifs et qui est constitué de plaques en forme de lamelles. Ces lamelles se rétractent ou s’étendent en forme de cercles. Leur ouverture variera en fonction de la quantité de lumière qu’on souhaite voir parvenir au capteur de l’appareil photo. Par conséquent, on peut dire que l’ouverture de diaphragme se charge de réguler l’entrée de lumière dans le capteur de notre appareil.

Dans chaque scène, on devra modifier la quantié de lumière qu’on veut voir arriver jusqu’au capteur. Autrement dit, on devra modifier l’ouverture de diaphragme. Mais pourquoi utiliser une ouverture plus grande ou plus petite ? Tout simplement parce que ce n’est pas la même chose de prendre des photos d’étoiles que d’être sur une scène en plein jour. Dans le premier cas, on devra utiliser des ouvertures de diaphragme maximales pour que rentre une plus grande quantité de lumière dans le capteur, tandis que dans le second cas, on aura recours à des ouvertures de diaphragme intermédiaires ou inférieures pour éviter une surexposition de l’image.

Photo anti-sèche : l'ouverture de diaphragme

Tout ce que vous devez savoir sur l'ouverture de diaphragme

Quelles sont les valeurs F

Même si cela semble un concept obscur au départ, une fois que vous l’aurez compris, vous ne l’oublierez pas. L’ouverture de diaphragme utilisée à chaque prise est représentée par les numéros F. Le numéro F fait référence à la taille de l’ouverture de la lentille de l’objectif.

L’échelle standard de ces numéros F est la suivante : f/1,  f/1.4, f/2, f/2.8, f/4, f/5.6, f/8, f/11, f/16 et f/22, bien que cette échelle varie en fonction de l’objectif : certains incluent aussi des valeurs intermédiaires plus avancées, comme f/3.5 ou f/5. Ces stops intermédiaires ont été ajoutés pour apporter une plus grande précision.

Comment contrôler l'ouverture de diaphragme

Les valeurs F basses, comme f/1.4 ou f/2, laissent passer beaucoup de lumière à travers le capteur car le diaphragme est très ouvert. On parle ici d’ouvertures de diaphragme maximales. À l’inverse, les valeurs élevées comme f/11 ou f/22 laissent passer une plus faible quantité de lumière, on utilise alors des ouvertures de diaphragme minimales.

Lorsque vous travaillerez en intérieurs, dans l’obscurité ou la nuit avec une faible luminosité, vous devrez utiliser des ouvertures de diaphragme maximales et par conséquent, des valeurs basses comme f/2. Si à l’inverse, votre zone de travail bénéficie d’une grande intensité lumineuse, vous devrez opter pour des ouvertures de diaphragme minimales ou intermédiaires, selon la scène, comme f/11 ou f/6, par exemple.

Comment contrôler l'ouverture de diaphragme

Votre objectif et l’ouverture de diaphragme

Vous avez sans doute déjà entendu parler des objectifs lumineux, ce sont ceux qui permettent d’utiliser des ouvertures de diaphragme maximales et qui sont en général de plus grande qualité technique parce qu’ils permettent d’obtenir un plus grand degré de netteté, sans compter des résultats spectaculaires, même en intérieurs ou sur des scènes nocturnes.

L'ouverture de diaphragme : qu'est-ce que c'est ?

Si vous possédez un objectif 18-55 mm, il présentera donc certainement la numérotation 3.5-5.6, ce qui signifie que vous ne pourrez utiliser le diaphragme maximal f/3.5 que sur la distance focale la plus faible (18 mm), tandis que sur la plus élevée (55 mm), la plus grande ouverture de diaphragme sera f/5.6.

Lorsqu’il s’agit d’un objectif à distance focale fixe, seule la valeur maximale de diaphragme avec laquelle vous pourrez travailler sera indiquée, en général f/1.4, f/2.4 ou encore f/2.8. En règle générale, les objectifs à focale fixe donnent de meilleures photos mais on les connaît aussi comme étant des objectifs rapides car comme ils peuvent ouvrir davantage le diaphragme, vous aurez moins de marge de manoeuvre sur la vitesse d’obturation, par opposition.

Si vous souhaitez travailler sur une profondeur de champ très faible parce que cela apporte une touche très originale à votre cliché (ouvertures de diaphragme très grandes), tenez compte du fait que votre appareil aura plus de difficultés à bien faire la mise au point. Pour des résultats optimaux, utilisez le Live View de votre appareil photo s’il en possède un ou bien agrandissez la photo une fois prise, puis refaites-la si jamais elle n’est pas réussie.

Éviter les reflets avec des ouvertures de diaphragme plus faibles

Si vous travaillez en contre-jour ou sur une scène à forte intensité lumineuse, l’idéal serait de ne pas ouvrir excessivement le diaphragme parce que peuvent apparaître des reflets, des flares et même des aberrations chromatiques qui réduisent considérablement la qualité des photos. Une autre manière d’éviter ce problème, c’est l’ajout d’un pare-soleil à votre équipement. Ce sont des accessoires très économiques, qui améliorent la qualité de vos photos et qui protègent également la lentille des agressions externes. Bref, que des avantages.

Dans la plupart des cas où vous utiliserez votre appareil photo, vous devrez utiliser l’ouverture optimale de votre objectif car c’est ce qui donne les meilleurs résultats dans la plupart des disciplines photo, en fin de compte, tant que vous ne recherchez pas d’effet en particulier. Si vous voulez savoir ce qu’est l’ouverture optimale de votre objectif, lisez ce post.

Le triangle d’exposition

Pour obtenir des photos à l’exposition parfaite, il existe une formule infaillible dont vous aurez sans doute déjà entendu aprler. Il s’agit du triangle d’exposition, formé par la vitesse d’obturation, la sensibilité ISO et enfin, l’ouverture de diaphragme. D’où l’importance de connaître à fond ce dernier facteur. Si vous le maîtrisez et que vous savez l’associer aux deux autres, ce sera facile de produire des clichés de bonne qualité technique.

Rapport entre la vitesse d'obturation et le triangle d'exposition

Si vous comprenez bien ces trois concepts et que vous savez les appliquer au moment de prendre la photo, alors vous verrez à quel point vos photos s’amélioreront et vous pourrez obtenir l’effet de votre choix instantanément.

Si vous souhaitez obtenir un cliché à la faible profondeur de champ, par exemple, vous devrez utiliser une ouverture de diaphragme avec une valeur faible comme f/2. Un autre exemple serait de produire un beau cliché d’un intérieur mal éclairé. Au lieu d’augmenter la valeur ISO, qui génère du bruit sur l’image, on utilise l’ouverture de diaphragme maximale pour que rentre davantage de lumière dans le capteur de l’appareil photo.

La profondeur de champ et l’ouverture de diaphragme

La profondeur de champ est le plan de l’image mis au point mais pour que le degré de flou soit plus ou moins grand, il faut changer d’ouverture de diaphragme. Si vous voulez en savoir plus sur la notion de profondeur de champ, jetez un coup d’oeil à ce post.

Rapport entre l'ouverture et la profondeur de champ

L’ouverture de champ a un effet direct sur la profondeur de champ. En fonction de la valeur utilisée, obtenir un plus grand degré de flou (en optant pour des ouvertures de diaphragme f/1.8 ou f/2) et par conséquent, une faible profondeur de champ ou une scène complètement nette et à la profondeur de champ très grande.

L'ouverture de diaphragme : qu'est-ce que c'est ?

L’ouverture de diaphragme est l’un des composants les plus importants pour obtenir une bonne exposition, bien que les autres valeurs soient tout aussi importantes. Le diaphragme vous permet de produire des effets incroyables sur vos images. Une fois qu’on maîtrise l’ouverture de diaphragme, aucune photo n’est impossible à réaliser. Si vous connaissez des astuces pour maîtriser l’ouverture de diaphragme, n’hésitez pas à les partager !

Laissez votre vote

8 points
Upvote Downvote

Total votes: 14

Upvotes: 11

Upvotes percentage: 78.571429%

Downvotes: 3

Downvotes percentage: 21.428571%

Écrit par Sebastien Rampon

Originaire de région parisienne, je me suis familiarisé avec la photographie au cours des nombreux voyages et reportages effectués au cours de ma vie. Egalement cinéphile, j'aime par-dessus tout échanger et transmettre aux autres ma passion pour l'image.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *