Apprendre la photo : la profondeur de champ

Apprendre la photo : la profondeur de champ

Tous ceux et toutes celles qui pratiquent la photo depuis des années, vous devez sûrement connaître par coeur ce concept mais pour nos nouveaux lecteurs qui se lancent dans l’univers de la photo, il est essentiel de bien connaître à fond cette notion de « profondeur de champ » et à vrai dire, une piqûre de rappel ne fait jamais de mal. La profondeur de champ est la responsable, en grande partie, de toute une série de sensations transmises par nos travaux, ainsi qu’un outil fort utile pour guider le regard du spectateur exactement là où cela nous intéresse.

Maîtriser la profondeur de champ conduit à améliorer vos clichés puisque cela permet de contrôler le degré de netteté ou de flou qui apparaîtra sur l’image, d’où l’extrême importance de ce concept, on le répète. Si vous ne la maîtrisez pas, vous n’aurez jamais un contrôle absolu sur vos photos.

La profondeur de champ : qu’est-ce que c’est ?

La profondeur de champ est la zone mise au point devant et derrière le plan sur laquelle vous ferez la mise au point à l’aide de votre appareil photo. En d’autres termes, lorsque vous recourrez à une plus grande profondeur de champ, vous obtiendrez davantage de détails mis au point sur le plan, tandis que la profondeur de champ sera plus réduite quand apparaîtra un degré plus important de flou sur l’image, autrement dit quand les détails apparaîtront plus éloignés du point de la mise au point.

Comment obtenir de la profondeur de champ

Lorsqu’on regarde une photo, on perçoit une partie complètement mise au point, en l’occurrence la profondeur de champ, tandis qu’une autre partie apparaît graduellement floue. Mais si l’on veut strictement respecter la réalité, il faut bien avoir à l’esprit que seul un point du plan est totalement mis au point, tandis que le reste est flou. Cela s’explique par le cercle de confusion. Ce processus est imperceptible à l’oeil nu car le degré de flou aumentera progressivement pour nous, humains.

On à généralement recours à une profondeur de champ réduite lorsqu’on veut diriger le regard du spectateur vers un point spécifique de l’image, comme c’est le cas sur les portraits ou les macrophotographies. On cherche ici à concentrer le point d’attention sur le sujet en question. Si vous souhaitez obtenir une profondeur de champ réellement faible dans d’autres disciplines photo, alors il vous faut connaître la méthode Brenizer.

La profondeur de champ : qu'est-ce que c'est et comment la maîtriser

Tandis qu’on aura besoin d’une profondeur de champ plus large à mesure qu’on voudra un plus grand degré de netteté sur l’image, comme c’est le cas sur les photos de nature ou les photos de groupe.

Et lorsqu’on veut prendre une photo de paysage ou un cliché nocturne où tous les détails de la scène seront mis au point, c’est là qu’entre en jeu la distance hyperfocale, celle qui permet de faire la mise au point à l’infini. Si vous souhaitez mettre en pratique cet effet, lisez ce post qui donne toutes les clés essentielles pour bien la comprendre et la maîtriser.

La profondeur de champ : qu'est-ce que c'est et comment la maîtriser

Facteurs qui influencent la profondeur de champ

Maintenant que le concept de profondeur de champ est bien clair pour vous, il faut savoir qu’il existe plusieurs facteurs qui auront une influence sur son résultat final. Des facteurs essentiels à connaître si vous voulez totalement maîtriser la profondeur de champ sur vos clichés.

Ouverture de diaphragme

L’ouverture de diaphragme détermine la quantité de lumière qui passe à travers l’objectif pour atteindre le capteur de votre appareil photo. L’ouverture joue un rôle décisif sur la profondeur de champ, d’où l’importance de bien la maîtriser.

Rapport entre l'ouverture de diaphragme et la profondeur de champ

Pour mesurer la quantité de lumière qui atteint votre capteur, vous devrez tenir compte du diamètre de votre diaphragme une fois ouvert et la distance focale utilisée par l’objectif. Cette valeur apparaîtra comme étant le nombre f.

Plus petit sera le nombre f utilisé (et par conséquent, plus ouvert sera le diaphragme), plus réduite sera la profondeur de champ. Plus grand sera le nombre f utilisé, plus grande sera la profondeur de champ. De cette manière, avec un diaphragme f/2.8, vous obtiendrez une profondeur de champ assez réduite qui vous permettra des arrières-plans flous, comme sur l’image ci-dessous :

Profondeur de champ Exemple d’image réalisée avec un diaphragme f/2.8. © Daniel Santos Megina

La profondeur de champ augmentera à mesure qu’on augmentera l’ouverture de diaphragme :

Profondeur de champ © Daniel Santos La même image réalisée avec le diaphragme f/5.6. © Daniel Santos Megina

Profondeur de champ © Daniel Santos Image prise avec un diaphragme de f/22. © Daniel Santos Megina

Mais rappelez-vous que la distance focale de l’objectif marquera aussi la différence lorsque vous voudrez obtenir une ouverture de diaphragme plutôt qu’une autre. Vous n’obtiendrez pas les mêmes résultats à une distance de 500 mm qu’à une distance de 50 mm, même si l’ouverture du diaphragme reste la même.

Si, à l’inverse, vous souhaitez prendre une photo de paysage qui soit bien mise au point du premier plan jusqu’à l’arrière-plan, vous utiliserez alors un nombre f plus grand (f/16 ou f/22) ou encore la distance focale dont je vous parlais ci-dessus.

La profondeur de champ : qu'est-ce que c'est ?

Maintenant, vous devez sûrement vous demander quelle sera l’ouverture maximale du diaphragme de votre objectif ou de vos objectifs. Eh bien vous pouvez la trouver en recherchant la numérotation qui apparaît sur la partie avant de l’objectif, généralement là où vous vissez vos filtres. Si ce n’est pas le cas de votre objectif, cherchez-la alors plutot sur la partie supérieure de l’optique.

Si vous possédez un appareil de débutant, le plus probable est qu’il inclue un objectif de 18-55 mm. Ces objectifs ont généralement la numérotation suivante inscrite : 3.5-5.6. Ces valeurs indiquent les diaphragmes minimum sur les positions du zoom de la plus petite distance focale (18 mm) f/3.5 et de la plus grande (55 mm) f/5.6. Les possibilités de ces objectifs sont très limitées, aussi l’idéal serait de travailler avec des objectifs dont l’ouverture maximale sera f/2.8 voire inférieure. Si vous souhaitez travailler avec un objectif qui vous permette d’opter pour de grandes ouvertures de diaphragme, cliquez sur le bouton ci-dessous :

Distance focale

On vous l’a dit, la distance focale que vous utiliserez affectera aussi la profondeur de champ. Ce n’est pas la même chose d’utiliser la distance focale d’un grand angle de 14 mm ou de 16 mm qu’un téléobjectif de 200 mm ou 500 mm.

La distance focale que vous choisirez pour votre photo influencera la profondeur de champ : plus la distance focale sera faible, plus grande sera la profondeur de champ. Plus la distance focale sera grande, plus réduite sera la profondeur de champ.

Qu'est-ce que la profondeur de champ sur mes phtoos

Si vous cherchez à photographier un paysage avec un objectif à distance focale de 16 mm, le plus probable est que vous ayez plus facilement toute votre scène complètement mise au point et par conséquent, avec une grande profondeur de champ, tandis que si vous travaillez avec un objectif à distance focale de 500 mm, la profondeur de champ sera moins importante. Ce sera donc plus facile de créer des arrières-plans flous puisque les longues distances focales donnent une profondeur de champ réduite.

Distance par rapport au sujet

La distance à laquelle se trouve le sujet ou l’objet par rapport à votre objectif, dépendra beaucoup de l’importance de la profondeur de champ souhaitée.

Comment obtenir une grande profondeur de champ

Plus on approchera l’appareil photo de l’objet protagoniste sur lequel on fera la mise au point, plus réduite sera la profondeur de champ. Voilà pourquoi ceux qui pratiquent la macrophotographie ont déjà dû rencontrer des problèmes à plus d’une occasion : lorsqu’il faut garder toute la scène bien mise au point. En l’occurrence, opter pour l’hyperfocale vous sauvera à bien des égards. La mise au point à l’infini, elle, vous aidera à maintenir votre objet net, tout comme le reste de la scène.

La profondeur de champ et la netteté

Si vous comptez travailler avec un objectif grand angle et que vous voulez obtenir une plus grande profondeur de champ, voici une astuce qui pourrait s’avérer utile. Il s’agit d’utiliser un objet comme premier plan. Comme ce type d’objectif accentue beaucoup la distance qui existe entre les plans de la scène, vous parviendrez à ce que la sensation d’ampleur soit plus importante. Si vous voulez découvrir d’autres astuces pour utiliser un grand angle, alors ne ratez pas ce post.

Taille du capteur

Voici un facteur sur lequel vous n’aurez pas beaucoup de marge de manoeuvre parce que le capteur de votre appareil photo ne peut pas être modifié. La seule chose à faire serait d’acquérir un nouvel appareil. De la même façon, il faut que vous sachiez qu’elle aura aussi une influence sur la profondeur de champ finale.

Facteurs qui ont une influence sur la profondeur de champ

Les capteurs Full Frame ou plein format doivent leur nom à la pellicule des anciens appareils photo argentiques puisqu’ils font la même taille. Les capteurs Full Frame sont de plus grande taille, autrement dit, ils peuvent recevoir une plus grande quantité de lumière. Les objectifs plein format sont les meilleurs pour générer des flous de qualité et par conséquent, une profondeur de champ plus réduite.

Puis on trouve les capteurs APS-C qui sont les plus commercialisés en raison de leur prix séduisant. Ils possèdent un capteur plus petit, aussi obtenir de jolis flous avec peut s’avérer compliqué mais si l’on parle de capteurs micro quatre tiers ou d’appareils photo compacts, cela s’avérera certainement impossible.

Cercle de confusion

C’est une notion complexe sur laquelle je ne vais pas m’étendre pour ne pas créer davantage de confusion 😉 Connaître à fond la profondeur de champ, c’est suffisant pour aujourd’hui 🙂

Il faut juste préciser qu’en fonction de la taille du cercle de confusion, la profondeur de champ sera plus ou moins grande. Le cercle de confusion est constitué de points de lumière qui atteignent le capteur de votre appareil photo et qui ont une netteté acceptable ou du moins, c’est ce que perçoivent nos yeux. Mais il faut tout de même savoir que la netteté perçue sera plus ou moins grande en fonction de la vision du spectateur, de la distance à laquelle est observée le cliché et de l’agrandissement de ce dernier.

Le cercle de confusion : qu'est-ce que c'est

En fonction du type de capteur de votre appareil photo, le cercle de confusion sera plus ou moins grand et par conséquent, votre profondeur de champ aussi.

Comment calculer la profondeur de champ

On l’a vu, l’ouverture de diaphragme, la distance focale, la distance par rapport au sujet, la taille du capteur et le cercle de confusion sont les facteurs qui joueront sur la profondeur de champ. Bien que cela semble de nombreuses valeurs à prendre en compte pour travailler correctement sur la netteté et le flou, le truc, c’est de pratiquer pour trouver les paramètres de manière intuitive.

En attendant d’obtenir tous ces paramètres de manière intuitive, vous pouvez vous aider de milliers d’applications gratuites pour mobiles qui existent et qui vous permettront de calculer la distance hyperfocale de vos clichés, en tenant compte des facteurs précédemment cités.

La profondeur de champ et la distance hyperfocale

Dans certaines de ces applications, on vous demande l’ouverture de diaphragme, la distance focale, la distance par rapport au sujet et le type de capteur. Avec le type de capteur, elles peuvent calculer automatiquement le cercle de confusion, alors ne vous inquiétez pas trop pour ce dernier facteur.

Certaines de ces applications pour votre smartphone sont les suivantes : DOF Calculator (Android) et DOF Master (iPhone, iPad). Et si vous faites partie de ceux ou celles qui emmènent partout leur ordinateur portable, vous pouvez aussi consulter le site web de DOFMaster.

Appliquer la profondeur de champ sur vos photos

Obtenir un cliché totalement mis au point peut s’avérer une tache compliquée mais pas impossible. Si vous souhaitez capturer le degré maximal de netteté sur vos photos, ne ratez pas ce post qui présente 14 astuces pour des photos plus nettes.

Si vous réalisez des photos de paysages, de nature et même d’architecture, l’idéal serait de ne pas rater les détails qui rendent la scène différente, ce qui reviendrait à opter pour des distances focales réduites et des ouvertures de diaphragme intermédiaires : f/8 ou f/11, en fonction du soft spot ou ouverture optimale de votre objectif. Si vous voulez en savoir plus sur l’ouverture optimale d’un objectif, lisez ce post.

Comment obtenir des photos plus nettes

Mais vous devez vous rappeler que les paramètres peuvent varier en fonction du résultat désiré ou de l’intention recherchée pour chaque prise.

Sur les portraits, les premiers plans et même en macrophotographie, la même chose arrive : il n’y a pas de valeur exacte pour chaque prise mais vous pouvez commencer par des distances focales intermédiaires, 35 mm ou 50 mm, et des ouvertures de diaphragme très grandes pour pouvoir capter beaucoup de lumière. N’oubliez pas que dans ces cas-là, la profondeur de champ sera réduite, ce qui vous servira à concentrer le regard du spectateur sur un point bien précis de l’image, vous pourrez diriger son regard.

La profodneur de champ : qu'est-ce que c'est

Bien comprendre la profondeur de champ et surtout, l’appliquer correctement sur vos clichés, peut prendre un peu de temps mais petit à petit, vous verrez comment vos images revêteront un aspect plus professionnel. Si vous connaissez une astuce pour appliquer facilement la profondeur de champ sur vos photos, n’hésitez pas à nous en faire part.

Laissez votre évaluation

14 points
Upvote Downvote

Total votes: 30

Upvotes: 22

Upvotes percentage: 73.333333%

Downvotes: 8

Downvotes percentage: 26.666667%

Écrit par Sebastien Rampon

Originaire de région parisienne, je me suis familiarisé avec la photographie au cours des nombreux voyages et reportages effectués au cours de ma vie. Egalement cinéphile, j'aime par-dessus tout échanger et transmettre aux autres ma passion pour l'image.

2 Comments

Leave a Reply
  1. je suis qu’un simple amateur
    vos informations m’ont beaucoup appris sur l’ouverture et d’avantage sur la vitesse
    avec vos exemples
    merci de votre savoir faire et de bien expliquer avec les exemples

    • Bonjour,

      Merci à vous pour votre commentaire. Et si vous aimez cette série de posts pour apprendre la photo, sachez qu’il y en aura d’autres 🙂 alors soyez attentif !

      Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.