5 conseils pour réussir la photo de nuit urbaine

5 conseils pour réussir la photo de nuit urbaine

Quand la nuit tombe et recouvre la ville de toute son obscurité, les lumières commencent à l’éclairer. Aux ampoules jaunes et fluorescentes de l’intérieur des bâtiments s’ajoutent les lumières des lampadaires et les phares des voitures. Un moment magique qui offre au photographe la possibilité de jouer avec les illuminations et de produire d’incroyables instantanés. Si vous voulez saisir l’essence d’une ville la nuit, suivez bien ces 5 conseils super utiles pour réussir la photo de nuit urbaine.

5 conseils super utiles pour réussir la photo de nuit urbaine

Il y a des villes qui ne dorment jamais et la nuit se convertit alors en moment parfait pour faire connaître l’autre facette des cités. Suivez ces conseils de base et vous parviendrez à tirer le meilleur parti de chaque prise.

1.  Profitez de « l’heure bleue »

De la fin du coucher de soleil jusqu’à environ une heure après, le ciel se teint d’une couleur bleue intense qui finira par passer au noir le plus profond. Essayez de profiter de cette couleur du ciel pour vos prises car, alliée aux lumières allumées, elle vous donnera les meilleurs résultats.

Arriver au lieu choisi pour la photo pile à l’heure bleue demande une certaine patience et organisation. Probablement, la première fois, cela vous semblera difficile d’identifier précisément le meilleur moment pour appuyer sur le déclencheur. Mais pas d’inquiétude : vous parviendrez à le reconnaître rapidement par la suite.

Photo de nuit urbaine par Dennis Forgione

Photo : Dennis Forgione

2. Utilisez votre meilleur ami le trépied

Ce type de prises exige un temps d’exposition relativement élevé, de l’ordre de plusieurs secondes. Pour que la photo ne soit pas « tremblante », il faut impérativement utiliser un trépied. Le câble déclencheur (ou la minuterie de l’appareil photo, à défaut) s’avère très pratique pour empêcher les mouvements de l’appareil photo lorsque vous déclencherez la prise.

Photo de nuit urbaine par Kenny Loule

Kenny Louie en train de photographier False Creek, Vancouver (Canada)

Photo de nuit urbaine par Kenny Loule

Le résultat, la photo de False Creek prise par Kenny Louie

Si vous ne possédez pas encore de trépied, vous pouvez vous appuyer sur le rebord d’une fenêtre, sur une rampe ou bien sur tout autre élément du paysage urbain qui vous permette de stabiliser votre appareil photo. Mais si vous voulez être sûr(e) d’obtenir la stabilité qu’il vous faut à l’endroit exact de votre choix, nous vous conseillons le trépied Gloxy GX-T6662A : il supporte 10 kilos de charge maximum, il comporte un niveau à bulle intégré sur la rotule pour des horizons complètement droits garantis et enfin, il est très léger du fait de sa fabrication en alliage d’aluminium.

3. Faites la mise au point dans le noir

Bien que la plupart des appareils photo actuels disposent d’une assistance lumineuse pour la mise au point, celle-ci ne sert absolument à rien lorsqu’il s’agit d’éclairer des sujets très éloignés comme des bâtiments, des ponts, etc. Vous pouvez régler le problème de la mise au point dans des environnements sombres de manière très simple : en faisant la mise au point sur un lampadaire ou sur tout autre point lumineux pour votre prise. Pour ce faire, sélectionnez le point de la mise au point de votre appareil photo le plus adapté à la zone du cadre où se trouve ledit point lumineux, faites une mise au point automatique puis passez la mise au point en mode manuel (une fois seulement que vous aurez fait la mise au point). Le mode manuel vous garantira le maintien de ces réglages : lorsque vous appuierez sur le déclencheur, l’appareil photo n’essaiera pas de faire de nouvelle mise au point sans tenir compte de tout le réglage précédent.

Photo de nuit urbaine par Davide D'Amico

Photo : Davide D’Amico

4. Configurez les paramètres appropriés sur l’appareil photo

Vous pouvez utiliser ces valeurs comme référence :

  • ISO 100 : essayez d’utiliser la valeur la plus faible autorisée par votre appareil photo. Rappelez-vous, une fois le trépied installé, vous devez faire en sorte d’optimiser la netteté de la prise. En outre, une valeur ISO très faible vous garantira un temps de pose plus long. Et une belle photo de nuit urbaine.
  • f/8-f/11 : un diaphragme intermédiaire permet le meilleur compromis entre profondeur de champ et netteté. Essayez d’utiliser des focales grand angle qui donnent des résultats très avantageux sur des photos de paysages urbains et augmentent la profondeur de champ.
  • Vitesse : configurez-la en fonction des indications de l’exposimètre mais gardez à l’esprit qu’un temps d’exposition relativement long vous assure un effet très avantageux sur les points d’eau urbains et qu’il permet de capter des lumières en mouvement.

Photo de nuit urbaine par Carlos Andrés Reyes

Photo : Carlos Andrés Reyes

5. Expérimentez avec les phares en mouvement

L’une des meilleures occasions données par la photo de nuit urbaine, c’est la possibilité d’intégrer les phares des voitures en mouvement à vos prises. Avec un temps d’exposition suffisamment prolongé (une ou deux secondes environ), vous parviendrez à capturer les sillages lumineux sans que les voitures ne se voient pour autant, de sorte que vous obtiendrez une ligne de lumière prolongée.

Prenez vraiment soin de la composition sur cette prise car vous pourrez obtenir des clichés plus ou moins marquants, tout dépend de la direction et de la taille relative de ces phares sur votre prise. Si vous ne savez pas par où commencer, nous vous suggérons de vous placer tout en haut d’un pont et de profiter des silhouettes dessinées par les immeubles en arrière-plan, avec les phares blancs des voitures qui viennent d’en face et les phares rouges arrière des véhicules qui s’éloignent.

Photo de nuit urbaine par Kurt Steiss

Photo : Kurt Steiss

La photo de nuit urbaine suppose un défi pour tout(e) photographe et c’est une bonne option pour stimuler votre créativité et tester votre imagination. Il vous suffit d’un peu d’organisation, d’une dose de patience et d’un brin d’ingéniosité. Dautres conseils vous viennent à l’esprit ? N’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires.

Laissez votre évaluation

12 points
Upvote Downvote

Total votes: 16

Upvotes: 14

Upvotes percentage: 87.500000%

Downvotes: 2

Downvotes percentage: 12.500000%

Écrit par Sebastien Rampon

Originaire de région parisienne, je me suis familiarisé avec la photographie au cours des nombreux voyages et reportages effectués au cours de ma vie. Egalement cinéphile, j'aime par-dessus tout échanger et transmettre aux autres ma passion pour l'image.

2 Comments

Leave a Reply
    • Bonjour, merci à vous pour votre commentaire, ravi de savoir que vous apprenez des choses avec le blog car il est fait pour ça 🙂
      N’hésitez pas à nous envoyer vos clichés nocturnes ici-même. Et pardon d’avoir autant tardé à vous répondre.
      Bien à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.