Apprendre à utiliser le flash : éclairage et modificateurs de lumière (III)

Apprendre à utiliser le flash : éclairage et modificateurs de lumière (III)

Ce sont toujours les mêmes questions qui reviennent : « Je veux faire ça mais à ma place, tu mettrais quoi, toi ? Quel schéma de lumière est-ce que tu utiliserais ? Parapluie ou softbox ? Avec ou sans grille ? » Avant de répondre à ces questions, vous devez comprendre comment fonctionne la lumière et comment la diriger.

En gros, lorsqu’on a évoqué dans le post précédent de cette série la loi inversée du carré de la distance, on reste dans l’idée que plus la distance est grande, plus l’intensité est faible mais l’on couvrira une plus grande zone car on a vu que la lumière d’un flash sort de ce dernier sous la forme d’un cône. On va voir comment fonctionne tout cela.

1. La lumière

Typologie de la lumière

Le comportement de la lumière pourrait être facilement classé dans deux groupes : selon la dureté et selon l’emplacement. Certes, il s’agit là d’une division très simple et si l’on veut faire une analyse en profondeur, il faudra opérer une classification plus complexe. Mais c’est un bon début pour tous ceux qui souhaitent commencer à apprendre son comportement.

Réalisons une classification très simple et peu rigoureuse, il faut bien le dire :

  • Lumière dure : elle fournit des ombres dures et un fort contraste entre les zones d’ombres et de lumières. Pour ce faire, on utilise des modificateurs de lumière comme des parapluies ou des softbox.
  • Lumière douce : ce type de lumière fournit des ombres douces et un contraste plus léger entre les zones qui reçoivent la lumière et celles qui ne la reçoivent pas. La différence visuelle entre les deux zones est moins marqué et les ombres sont moins noires.
Gloxy GX-F1000 Flash TTL HSS Sans Fil Maître et Esclave
(24)
Gloxy GX-F1000 Flash TTL HSS Sans Fil Maître et Esclave
  • Compatible avec les appareils Nikon et Canon
  • Nombre-guide 58 (à ISO 100, 180 mm)
  • HSS : synchronisation à haute vitesse 1/8000s
  • Système de radiofréquence 2.4G
  • Flash maître sans fil TTL, esclave et stroboscopique
  • Conçu pour réaliser des déclenchements en rafale
  • Synchronisation du second rideau
  • EN CADEAU : 20 gels couleur, étui, support et diffuseur 

Mesure de la lumière : le photomètre de poche, un indispensable

Un photomètre est un appareil qui sert à mesurer la lumière de la scène et qui indique la valeur de la vitesse d’obturation et le diaphragme corrects pour obtenir une exposition adéquate. En réalité, les appareils photo intègrent déjà un photomètre qui mesure la lumière reflétée ou qui reflète la scène. D’où la variété des types de mesure sur les appareils photo : mesure matricielle, pondérée au centre et ponctuelle. Si l’on veut utiliser un flash et faire quelque chose de plus créatif, un photomètre indépendant est la meilleure solution.

Mais en ce qui concerne l’éclairage, c’est la mesure de la lumière entrante qui est intéressante. Pourquoi ? Parce que c’est le type de lumière qui provient de nos flashs qu’on a besoin de contrôler.

On peut séparer les photomètres de poche en fonction de la méthode qu’ils utilisent pour mesurer la lumière :

  • De la lumière reflétée : il mesure la lumière qui se reflète sur les surfaces. Pour faire un portrait avec cette méthode, on vise le visage du sujet avec le photomètre et l’on mesure la lumière reflétée sur celui-ci. C’est la lumière de la scène ou la lumière ambiante, si vous préférez.
  • De la lumière entrante : il mesure la lumière qui frappe le photomètre. En partant du principe que c’est la lumière principale (flash), on placera le photomètre sur le visage du sujet et dans la direction de la lumière, on déclenchera un éclair et on recueillera les valeurs. Pour ma part, par exemple, j’ai appris à le placer sur le menton lorsque la lumière provient d’en face et sur les joues lorsqu’elle provient des côtés.

Bien que je me s’en sois passé très longtemps puisque je me guidais avec mon oeil, maintenant que j’en ai un, je le considère comme un outil indispensable pour mes portraits photo : il m’a ainsi évité de nombreuses erreurs d’éclairage.

Sur Photo24, vous trouverez toutes sortes de photomètres professionnels qui combinent ces deux types de mesure, ainsi que des photomètres qui emploient l’une de ces méthodes.

Direction de la lumière

Lire la lumière est un art. En ces temps où la retouche numérique prévaut, lire la lumière, c’est compliqué, tout comme l’est le fait de de deviner le schéma d’éclairage avec ses éléments correspondants. Observez cette photo ci-dessous de Nadav Kander pour la couverture de Time Magazine de décembre 2012.

éclairage Time Magazine, Nadav Kander

Et découvrez maintenant la solution sur le blog « Guess the lighting » :

schéma d'éclairage Time Magazine, Nava Kander

Je vous propose un exercice que je conseille toujours : choisissez 20 portraits réalisés par des photographes de mode, de portraitistes photo ou de photographes commerciaux, puis observez bien les yeux et la direction des ombres. Cela vous donnera la direction, le type de lumière principale et ses dimensions approximatives. Regardez ensuite le fond et demandez-vous s’il a été éclairé. Lorsque ce sera fait, on pourra alors parler des schémas d’éclairage et de la manière de bien placer la lumière. Entendu ?

2. Les types de modificateurs de lumière et leur utilisation

Dans le post précédent, on avait déjà un peu évoqué les modificateurs de lumière les plus courants mais on va maintenant les voir en profondeur et déterminer pour quelles fins et quand les utiliser.

Nombreux sont ceux qui achètent du matériel dans vraiment savoir ce qu’ils vont obtenir avec, voire sans même savoir pour quelles raisons l’utiliser, les premières fois, du moins. Cela m’est aussi arrivé mais il faut expérimenter, faire des tests, pratiquer encore et encore. Examiner les photos et les lire du point de vue de la lumière. Observez cet exemple de schéma parmi les plus utilisés, le schéma à 3 lumières :

modificadores-de-luz-esquema

Il y a des vidéos très intéressantes où l’on peut apprécier les variations de la lumière en fonction de la disposition, de l’espace et du reste, même si en fin de compte, les gens se déplacent toutes les directions Vous aurez beau demandé à vos modèles de rester tranquilles, ils bougeront tout de même, alors c’est à vous de rectifier leur position, de changer l’emplacement de la lumière ou de faire de nouvelles mesures avec le photomètre.

Gloxy GX-F1000 Flash TTL HSS Sans Fil Maître et Esclave
(24)
Gloxy GX-F1000 Flash TTL HSS Sans Fil Maître et Esclave
  • Compatible avec les appareils Nikon et Canon
  • Nombre-guide 58 (à ISO 100, 180 mm)
  • HSS : synchronisation à haute vitesse 1/8000s
  • Système de radiofréquence 2.4G
  • Flash maître sans fil TTL, esclave et stroboscopique
  • Conçu pour réaliser des déclenchements en rafale
  • Synchronisation du second rideau
  • EN CADEAU : 20 gels couleur, étui, support et diffuseur 

Parapluies

Grosso modo, on peut distinguer les différents types de parapluies ainsi :

  • Blancs : élaborés sur une tissu blanc translucide conçu pour filtre la lumière du flash.
  • Argentés : ils présentent une couche de tissu noir pour la partie externe et une autre argentée pour la partie interne. Tout indiqués pour les portraits dramatisés et contrastés.
  • Dorés : pareils que les argentés, à la différence que l’intérieur est doré. Cette couleur dorée sert à donner une touche chaude à l’image.

Vous pourrez utiliser le parapluie de différentes façons, en fonction de son ouverture :

  • Totalement ouvert : c’est la position naturelle du parapluie. On parvient à augmenter la taille de la source de lumière (le flash) pour obtenir une zone d’éclairage également plus grande.
  • Semi-ouvert : même si dans ce cas, la zone d’éclairage est moins grande que pour le cas précédent, on peut plier un peu le parapluie pour obtenir une lumière plus concentrée et un peu plus dramatique.

On va aussi produire différents effets, selon qu’on déclenche à travers le parapluie ou qu’on fait rebondir la lumière :

  • Déclenchement à travers le parapluie : applicable aux parapluies blancs. En plaçant le parapluie dans la trajectoire du cône de lumière du flash, on obtient une lumière douce et dispersée.
  • Rebond sur un parapluie argenté/doré :seulement applicable aux parapluies de ce type. Cela consiste à déclencher le flash par la partie interne argentée/dorée pour obtenir des ombres plus dures. On obtient ainsi plus de contraste et en général, plus de dramatisation à l’image.
  • Rebond sur un parapluie blanc : applicable aux fameux parapluies 2 en 1, qui se caractérisent par le fait de comporter un tissu noir qui recouvre l’extérieur. On peut aussi retirer la partie noire et déclencher à travers le parapluie. C’est ma méthode préférée, j’avoue. La lumière est un peu moins douce que dans le premier cas mais je dispose de plus de contrôle.

Tenez compte du fait que la distance entre le flash et le parapluie influencera le résultat final. Plus vous vous éloignerez, plus la lumière sera dispersée et moins vous aurez de contrôle dessus, et inversement.

éclairage modificateurs de lumière, parapluie

Outre le parapluie et le flash, vous aurez aussi besoin d’une griffe de type hot shoe et du pied correspondant pour tout installer. N’oubliez pas de fixer un contrepoids puisque les irrégularités du terrain ou une rafale de vent inattendue peut renverser tout votre équipement au sol. Si la position n’est pas stable, demandez de l’aide à quelqu’un.

Les parapluies sont pratiques, polyvalents et portables mais ils présentent un inconvénient : ils ne sont pas faciles à contrôler. Ou plutôt il n’est pas facile de contrôler le flux de lumière produit en déclenchant un flash ou une autre source de lumière à leurs côtés. Sur le fond, la lumière peut ainsi apparaître irrégulière et bien souvent, on remarque un effet particulier. Imaginez un pompier en train d’éteindre un feu avec sa lance. Eh bien il se passe quelque chose de comparable : le foyer lumineux principal reste bien dirigé mais il « éclabousse » un peu le fond, ce qui vous donne une idée de la partie non contrôlée.

Parapluie translucide 80cm Visico UB-001
(1)
Parapluie translucide 80cm Visico UB-001
  • Transforme la lumière dure en lumière douce et diffuse
  • Idéal pour pratiquer le portrait
  • Vous pouvez l'utiliser à l'intérieur comme à l'extérieur
  • Pour flash studio ou flash à sabot
  • L'accessoire idéal pour la technique strobist

Si vous ne le connaissez pas, sachez que Joe Mc Nally est un photographe nord-américain passionné des parapluies et l’auteur de nombreux livres sur l’éclairage. C’est un fervent défenseur du parapluie, pour sa polyvalence et sa commodité, ainsi que pour sa facilité de transport. Mais bon, tout est question de goût…

La softbox ou boîte à lumière

Une softbox ou boîte à lumière donne une lumière très douce, de plus grande taille pour la source de lumière. Elle peut être de forme très variée : carrée, rectangulaire, octogonale.

L’avantage des softbox, c’est qu’elles donnent une lumière bien plus contrôlée car vu que celle-ci est « enfermée » dans cette boîte à lumière, elle est projetée dans une direction bien plus précise qu’avec un parapluie. La pollution lumineuse de la scène, disons, est beaucoup moins importante et si l’on applique une grille carrée, on obtient deux choses : un plus grand contrôle de la direction de la lumière et par conséquent, un plus fort contraste.

Softbox pliable pour strobist Visico EB-063 40 x 40cm
(3)
Softbox pliable pour strobist Visico EB-063 40 x 40cm
  • Boîte à lumière Softbox pliante pour flash à sabot
  • 40cm de côté
  • Produit une lumière douce et uniforme avec votre flash
  • Des résultats optimaux en extérieurs et intérieurs
  • Support pour flash et grid fournis

Une grille nid d’abeille est un panneau qui présente des cellules sur toute sa surface (comme un rayon de miel). Une grille (grid) peut générer un faisceau lumineux plus directionnel. En d’autres termes, elle vous permet de contrôler dans quelle direction sort la lumière du flash et donc, elle nous donne un plus grand contrôle sur sa provenance.

Les cellules ou alvéoles qui composent un grid peuvent être de taille variée et c’est cela qui déterminera si elles concentrent plus ou moins le faisceau de lumière. Ce qui permet d’éclairer des zones bien précises de l’image, sans affecter le reste de la scène, tout en obtenant des bords de la lumière aux transitions douces.

Les grids peuvent être montés sur votre modificateur de lumière, un réflecteur (les plus courants) et un beauty dish, même s’il en y a aussi qui sont conçus pour les softbox et les snoots.

Snoots

Un snoot équivaut à une sorte d’entonnoir pour l’éclairage. Le snoot concentre ainsi beaucoup la lumière sur une zone bien précise. Mais attention parce qu’en utilisant un snoot, on réduit la source de lumière, d’où une lumière plus dure.

éclairage, modificateurs de lumière, snoot

Un moyen d’adoucir les résultats est d’utiliser une grille pour le snoot. L’un des usages les plus courants du snoot, c’est l’éclairage des cheveux sur un portrait.

Conclusion

Les vraies différences entre les parapluies blancs et les softbox (les plus utilisés) ne tiennent simplement qu’à la manière d’observer la lumière. Autrement dit, ce sont nos yeux et notre cerveau qui dictent le résultat désiré. Mais l’avantage d’une fenêtre softbox, par rapport à un parapluie, est claire : plus de contrôle, plus de polyvalence et moins de perte de lumière. Avec les snoots et les parapluies argentés, on obtient un plus fort contraste et il y a des différences appréciables. Des éléments qui servent à donner un résultat plus dramatique mais ce type d’effet ne convient pas à tout le monde…

Kit photo pour produits Quadralite LH-40
Kit photo pour produits Quadralite LH-40
  • Entrez dans le monde de la photo de produits
  • Kit nécessaire pour de bons résultats
  • Petit et pratique pour le placer où vous en avez besoin
  • Inclus : 4 lampes LED de 30 W
  • Température de couleur neutre pour de meilleurs résultats
  • Quadralite bénéficie d'une garantie et d'un support européens

Bien évidemment, chaque type de lumière produit une sensation différente mais pour connaître les différences techniques, il faut savoir avant tout observer. Il y a des tas de ressources sur Youtube, dont certaines très utiles. Vous aurez beau voir une débauche de moyens sur certaines vidéos, tenez-vous en à l’essentiel : comment ils placent la lumière, quel type de parapluie ils utilisent, s’ils appliquent une lumière dure ou pas, etc. En un mot : observez.

Ma recommandation personnelle

Trouvez un parapluie de 110 cm au moins ou une softbox de 60 x 90 cm minimum car des formats plus petits ne parviendront pas à éclairer un individu. Ces formats-là conviennent à un seul flash. Si vous voulez des formats plus grands, vous aurez besoin d’un flash studio ou de deux flashs ou plus à la fois, en mode esclave. Trouvez-en d’une marque reconnue pour la qualité de ses accessoires, comme Walimex. Après avoir testé des tas de parapluies et de softbox, je peux vous assurer que la qualité des matériaux d’une bonne marque se remarque à l’image…

Gloxy GX-F1000 Flash TTL HSS Sans Fil Maître et Esclave
(24)
Gloxy GX-F1000 Flash TTL HSS Sans Fil Maître et Esclave
  • Compatible avec les appareils Nikon et Canon
  • Nombre-guide 58 (à ISO 100, 180 mm)
  • HSS : synchronisation à haute vitesse 1/8000s
  • Système de radiofréquence 2.4G
  • Flash maître sans fil TTL, esclave et stroboscopique
  • Conçu pour réaliser des déclenchements en rafale
  • Synchronisation du second rideau
  • EN CADEAU : 20 gels couleur, étui, support et diffuseur 

Texte original (traduit de l’espagnol) et photo principale : © Alfonso Domínguez Lavín

Laissez votre évaluation

2 points
Upvote Downvote

Total votes: 2

Upvotes: 2

Upvotes percentage: 100.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Écrit par Sebastien Rampon

Originaire de région parisienne, je me suis familiarisé avec la photographie au cours des nombreux voyages et reportages effectués au cours de ma vie. Egalement cinéphile, j'aime par-dessus tout échanger et transmettre aux autres ma passion pour l'image.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.