Vous voulez photographier le ciel nocturne ?

Vous voulez photographier le ciel nocturne ?

Vous avez déjà souhaité photographier le ciel nocturne mais vous ne saviez pas très bien comment vous y prendre ? On vous donne toutes les clés essentielles pour capturer la beauté des étoiles.

Photographier le ciel nocturne est vraiment fascinant et une expérience étonnante. Regarder vers le haut et voir des milliers d’étoiles, c’est bouleversant et cela peut nous faire penser qu’on est vraiment petit, en comparaison. Dans cet article, on va vous présenter certaines des meilleures astuces pour réaliser des clichés surprenants du ciel nocturne. C’est plus facile que ce que vous pouvez croire et si vous suivez quelques règles simples, vous pourrez très bientôt vous lancer dans l’obscurité et créer de merveilleuses images du ciel nocturne.

Accessoires nécessaires pour photographier le ciel nocturne

Vous n’aurez besoin que de quatre accessoires pour capturer des images du ciel nocturne :

  •  Un appareil reflex: le plus important, c’est que ce soit un appareil à l’ISO élevé. Pas besoin que ce soit un appareil professionnel.

canon_d60_400x320

  • Un objectif ultra grand angle : le ciel nocturne est immense, alors vous voudrez englober tout ce que vous pourrez de la scène. Pour cela, le mieux, c’est d’utiliser un objectif super grand angle et avec une grande ouverture maximale de diaphragme, si possible, comme l’Irix 15 mm f/2.4 Blackstone, par exemple.

Photographier le ciel nocturne : équipement nécessaire

  • Une télécommande : avec une télécommande, vous n’aurez pas besoin d’appareil, ce qui vous permettra d’éviter que ledit appareil ne tremble et que vos photos ne soient floues. Vous pourrez utiliser la télécommande sans fil Gloxy METi ou le WTR pour faire de longues expositions de plus de 30 secondes ou bien pour réaliser un timelapse du ciel étoilé.

Télécommande intervallomètre gloxy meti

Il y a un accessoire qui peut encore plus vous intéresser pour photographier le ciel nocturne, c’est le déclencheur Miops. Il agit aussi bien comme un déclencheur de votre appareil photo que comme votre flash cobra et vous pourrez le manipuler depuis votre smartphone. Il comporte trois capteurs : son, lumière et laser.

Photographier le ciel nocturne : déclencheur Miops

  • Trépied : un trépied résistant et ferme comme le trépied Triopo M130 + rotule KK0S est tout ce qu’il vous faut. Ce trépied est ultra léger, parfait lorsque vous devrez escalader un relief, grimper sur un rocher, etc. pour trouver l’endroit idéal pour prendre votre photo.

Triopo_kit_M130_KKOS_dts_1

Où et quand prendre des photos du ciel

VOIE LACTÉE SAMYANG10MM_700px

© José Luis Valdivia

Vous le savez bien, la pollution lumineuse est un gros problème, de nos jours, pour prendre des photos la nuit mais ne vous laissez pas abattre pour autant ! Il vous suffira de trouver un endroit à faible pollution lumineuse. Cela sera très facile ou au contraire extrêmement compliqué, en fonction d’où vous vivez.Vous devrez certainement vous rendre à un endroit au beau milieu de nulle part pour réussir les meilleures photos. Vous pouvez consulter le Blue Marvel Navigator qui vous indique la zone avec le moins de pollution lumineuse dans le monde.

Vous pourrez prendre des photos du ciel ncoturne à n’importe quelle époque de l’année mais pour obtenir les meilleurs résultats, il vous faudra une nuit claire, sans nuages ni lune. La lune peut être votre pire ennemi ou votre meilleur ami lorsqu’il faut prendre des photos d’étoiles. Mais une nuit de pleine lune, il peut y avoit trop de clarté, ce qui implique que vous ne verrez pas beaucoup d’étoiles sur vos prises. Toutefois, lorsque la lune se situe dans ses premières phases, la lumière peut contribuer à donner une exposition plus uniforme, avec les détails du premier plan renforcés.

Comment prendre des photos du ciel nocturne

Pour obtenir les meilleurs résultats, il ne suffit pas de viser avec l’appareil puis de déclencher. Prenez note et suivez cette série de conseils :

Préparer la prise

Il est conseillé de partir en repérages pour découvrir la zone où vous allez réaliser la séance photo avant que la nuit ne tombe complètement. De cette manière, vous aurez du temps pour parcourir la zone et trouver le lieu qui vous permette d’effectuer la meilleure composition (quelque chose que vous ne pourrez pas voir quand il fera complètement nuit). Installez votre trépied et plantez-le bien au sol, pour qu’il ne bouge pas. Placez votre appareil photo et l’objectif en mode d’exposition manuelle, généralement connue sous la lettre « M ». Et enfin, placez la mise au point de votre appareil sur l’infini en tournant la bague de mise au point jusqu’à ce que vous aperceviez le symbole ∞. À ce stade-là, vous devrez savoir quelle est la plus grande vitesse d’obturation pour votre objectif et appareil photo en consultant la « Règle 500 ».

Vous voulez photographier le ciel nocturne ? Composing_pictures_foreground_interest_landscape_photography_DCM101.shoot_core.shoot1_

La règle 500

Si vous laissez l’obturateur ouvert trop longtemps sur une seule exposition lorsque vous photographiez le ciel nocturne, la rotation de la Terre laissera un sillage dans les étoiles. Si vous préférez capturer les étoiles comme des étoiles (mieux qu’avec un sillage), vous devrez utiliser cette règle pour calculer la meilleure vitesse d’obturation en vous basant sur l’objectif que vous utilisez et sur le facteur de réduction (crop factor) de votre appareil photo. Il vous suffit de prendre le nombre 500 et de le diviser par la distance focale de votre objectif, puis vous devrez diviser ce nombre par le facteur de réduction du capteur de votre appareil photo, au cas où il ne serait pas Full Frame. Voici un tableau qui vous présente les expositions les plus longues que vous pourrez obtenir avant que les étoiles n’apparaissent avec un sillage sur vos clichés :

Distance Focale Full Frame (sec.) Nikon 1,5x Crop (sec.) Canon 1,6x (sec.)
8 mm 63 42 39
10 mm 50 33 31
12 mm 42 28 26
14 mm 36 24 22
16 mm 31 21 20
18 mm 28 19 17
20 mm 25 17 16
22 mm 23 15 14
24 mm 21 14 13

 

Réglez votre appareil sur l’ouverture maximale, avec l’objectif Samyang 10 mm f/2.8 ED AS NCS CS, elle sera de f/2.8, puis affinez la vitesse d’obturation. L’ISO devra être élevé. En fonction du lieu où vous serez, les valeurs ISO que vous utiliserez pourront varier un peu, alors l’idéal serait de commencer avec un ISO 1000. Maintenant, connectez votre télécommande et déclenchez pour faire un test. Révisez l’image, au cas où vous devriez régler la composition ou bien la configuration des options de votre apppareil photo pour vous assurer que la prise est bien nette. Vous êtes maintenant prêt/-e à déambuler dans l’obscurité et à photographier le ciel nocturne, pour votre plus grand plaisir.

Sillage d’étoiles

ESTRELLAS_Y_HOMBRE_700x500 © José Luis Valdivia

Si vous voulez élever votre photographie du ciel nocturne à un autre niveau, vous pouvez essayer de créer les sillages des étoiles. La nuit, les étoiles auront l’air de tourner dans le sens des aiguilels d’une montre autour de l’étoile polaire (alors qu’en réalité, ce ne sont pas elles qui se déplacent mais la Terre sur son axe). Et si vous vous y prenez bien, vous obtiendrez des résultats spectaculaires. Pour produire le meilleur effet, vous devez diriger votre appareil vers l’étoile polaire. Sur Internet, vous trouverez des images qui vous indiquent comment la trouver mais en pointant votre appareil photo directement vers le nord, vous devriez pouvoir la voir.

Il y a deux manières de créer un sillage d’étoiles avec votre appareil photo : avec une prise de longue exposition ou en bien en combinant plusieurs prises de courte exposition en une seule.

Une seule exposition :

Si vous voulez réaliser un sillage d’étoiles avec une seule photo de longue exposition, réglez votre appareil en mode bulb et placez l’ouverture de l’objectif au minimum, et la sensibilté ISO autour de 200. Mettez la mise au point de l’objectif en manuel et faites la mise au point à l’infini. Sur ce point, le mieux est de vérifier la composition et l’exposition avec une prise-test de 10 minutes environ.

Si tout est correct, bloquez l’obturateur et laissez la prise de longue exposition entre une et trois heures pour obtenir le meilleur résultat. Obtenir une photo parfaite peut s’avérer un peu compliqué, alors si c’est la première fois que vous photographiez les étoiles, mieux vaut peut-être essayer la technique suivante.

Mélanger plusieurs prises de courte exposition

Cette méthode donne généralement les meilleurs résultats. Vous deevz choisir de courtes expositions (en appliquant la règle 500), puis vous joindrez les photos à l’aide de logiciels comme StarStax ou Adobe Photoshop. Vous trouverez de nombreux tutos en ligne sur le sujet.

Photographier le ciel nocturne, cela peut être très facile mais vous ne deviendrez pas un/-e spécialiste en une nuit. Il vous faudra beaucoup de pratique et de patience, en plus de vous rappeler de faire  correctement une série d’opérations. On espère que ces conseils vous aideront à capturer toute la beauté du ciel étoilé.

Et si vous aimez travailler comme un/-e professionnel/-elle sur la photographie nocturne et la photographie d’étoiles, ce kit professionnel sera parfait pour vous :

Vous voulez photographier le ciel nocturne ?

 

Laissez votre évaluation

3 points
Upvote Downvote

Total votes: 3

Upvotes: 3

Upvotes percentage: 100.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Écrit par Sebastien Rampon

Originaire de région parisienne, je me suis familiarisé avec la photographie au cours des nombreux voyages et reportages effectués au cours de ma vie. Egalement cinéphile, j’aime par-dessus tout échanger et transmettre aux autres ma passion pour l’image.

2 Comments

Leave a Reply
  1. Bonjour,
    C’est super ! même si on connait déjà, ça fait du bien de relire et de toute façon on apprend toujours quelque chose.
    Tous les articles sont toujours agréables à lire et sont bien exposés
    Bravo ! et merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *