14 astuces pour photographier la Voie lactée avec succès

photographier la Voie lactée

S’il y a bien une discipline qui fascine la plupart des photographes, c’est la photographie nocturne mais en réalité il n’est pas si simple d’obtenir de bons résultats, que ce soit à cause de l’équipement, des conditions climatiques ou encore parce qu’on ne possède pas la pratique nécessaire. Aujourd’hui, on va vous présenter 14 astuces pour que vous puissiez enfin photographier la Voie lactée comme vous l’avez toujours voulu.

Si vous mettez en pratique ces astuces, vous finirez par maîtriser cette discipline, ce qui vous permettra d’obtenir de belles photos de la Voie lactée, comme celles des revues spécialisées, qui vous laisseront bouche bée.

14 astuces pour photographier la Voie lactée

Ne vous y trompez pas, pour photographier la Voie lactée, il est nécessaire d’avoir un bon appareil photo. Plus l’appareil est de qualité, plus vous aurez de chance d’obtenir de belles photos des étoiles ; si vous avez un appareil photo reflex de moyenne gamme et un objectif très lumineux, ce sera suffisant. Maintenant, nous allons voir les paramètres idéaux pour photographier avec succès la voie lactée. 

1. Travaillez en mode manuel

Bien qu’on croie le contraire, travailler avec le mode manuel de vos appareils photo n’est pas difficile, cela vous aide même à en savoir plus sur les possibilités et les limites de votre appareil photo. Quand on s’habitue à travailler avec ce mode et à contrôler complètement les paramètres qui permettent d’obtenir une bonne exposition, on peut difficilement revenir en arrière.
Photographier la Voie lactée

Photo: Thanasis Papathanasiou

Une fois que vous l’avez changé en mode manuel (M) vous pourrez modifier les paramètres les plus importants, comme l’ouverture du diaphragme ou la vitesse d’obturation, mais nous développerons ces points un peu plus loin. 

2. Sélectionnez la mise au point naturelle

La mise au point automatique est parfaite pour beaucoup de disciplines photographiques, mais la photo nocturne n’en fait pas partie, et si vous y réfléchissez un peu, vous verrez que c’est logique. Il est difficile pour l’appareil photo de trouver un point d’appui à sa mise au point et c’est pourquoi il ne pourra pas se concentrer exactement là où nous le voulons, ce qui dans ce cas est la voie lactée. Si vous n’êtes pas encore convaincu par la mise au point manuelle, vous devez lire ce post, vous verrez que travailler avec ce mode est plus facile que vous ne l’imaginiez.

Choisissez ensuite le mode de mise au point à l’infini. En travaillant avec la distance hyperfocale vous obtiendrez des images complètement nettes et une profondeur de champ supérieure. Si vous voulez savoir ce qu’est exactement la distance hyperfocale, faites un tour sur cet article. 

Photographier la Voie lactée

Photo: Olli Henze

Certains objectifs , comme les objectifs grand angle Irix, incluent une marque sur la bague avec la distance hyperfocale ; mais si votre objectif n’en contient pas, vous pouvez essayer de trouver votre propre repère en utilisant une ouverture du diaphragme particulière pendant la journée, de sorte que vous soyez sûr que c’est la distance hyperfocale avec laquelle vous voudrez travailler pendant la nuit.

Autre option populaire chez les spécialistes pour photographier la Voie lactée, utiliser une lampe. Vous devrez éclairer environ 30 mètres devant vous avec la lampe, pour que l’appareil trouve un point de mise au point automatiquement, puis changer l’option de l’anneau en mise au point manuelle, en faisant très attention à ne pas déplacer l’équipement ; si vous travaillez avec un objectif Irix, vous n’aurez qu’à utiliser le verrouillage de mise au point. Vous pourrez également éclairer un objet situé à la distance hyperfocale de votre choix, puis effectuer la mise au point. Toutefois, pour mettre en œuvre cette technique, vous devrez être avec quelqu’un pour vous aider à tenir la lampe pendant que vous préparerez la mise au point, sinon, ça va être un peu compliqué.

Photographier la Voie lactée

Photo: Olli Henze

Enfin, si votre appareil photo vous donne la possibilité de travailler avec le mode Live View, vous pouvez l’utiliser. Il vous suffira d’utiliser la fonction de contrôle de mise au point sur une étoile pour que l’appareil photo puisse l’utiliser comme référence de mise au point.

3. Travaillez avec des ouvertures de diaphragme différentes

Comme vous le savez déjà, l’ouverture du diaphragme est une valeur qui permet de réguler l’entrée de la lumière dans le capteur de votre appareil photo. Si on part de cette base, il faut bien garder à l’esprit qu’en photographiant la Voie lactée, il est normal de se retrouver dans l’obscurité complète. Pour obtenir plus de lumière sur le capteur de votre appareil photo et donc, obtenir des détails qui ne passent pas inaperçus, vous devrez utiliser l’ouverture du diaphragme maximale offerte par l’objectif, soit f / 1.6 ou f / 2.4.
Photographier la Voie lactée

Photo: Dualiti Photos

Utilisez l’ouverture maximale de l’objectif pour réussir à immortaliser la majorité des étoiles et détails du ciel, autrement dit une photo extraordinaire.

4. Utilisez des vitesses d’obturation faibles

Quand vous ajusterez ce paramètre, vous devrez prendre en compte plusieurs facteurs. En premier lieu, vous ne pouvez pas utiliser de vitesses d’obturation excessivement faibles, car même si on ne le voit pas, la Terre bouge et vos résultats seraient similaires aux photos circumpolaires, sur lesquelles les étoiles laissent un sillage. Si vous souhaitez apprendre à réaliser des photos circumpolaires, rendez-vous sur cette page.

Autre facteur à prendre en compte : le capteur de votre appareil photo. Vous n’êtes pas obligé d’utiliser la même vitesse d’obturation pour un Full Frame que pour un APS-C. L’utilisation de telle ou telle distance focale fera varier la vitesse d’obturation que vous devrez utiliser.

Photographier la Voie lactée : antisèche
Photographier la Voie lactée

Ce tableau est le résultat de cette formule, la formule pour trouver la vitesse d’obturation parfaite en fonction de la distance focale utilisée et du capteur de votre caméra ; l’utilisation d’une formule ou d’une autre dépendra de ce que vous voudrez faire ensuite avec votre photo. Arrondissez les valeurs une fois que vous aurez appliqué la formule. Si plus tard, vous voulez imprimer vos photos, il vous faudra utiliser une formule de 500 ou bien de 400, car c’est le mode le plus sûr pour éviter le bruit sur les images. Si vous voulez simplement faire de bonnes photos, on vous recommande d’utiliser la formule de 600, car bien que le bruit puisse apparaître, il se verra à peine.

Si on parle d’un capteur Full Frame, il faudra utiliser ceci :

400, 500 ou 600/distance focale = temps d’exposition

Si on parle d’un capteur APS-C Nikon, il faudra utiliser ceci :

400, 500 ou 600/(distance focale x1.5) = temps d’exposition

Si on parle d’un capteur APS-C Canon, il faudra utiliser ceci :

400, 500 ou 600/(distance focale x1.6) = temps d’exposition

Selon cette formule, la distance focale que vous utiliserez pour photographier la Voie lactée influencera également la vitesse d’obturation que vous utiliserez.Photographier la Voie lactée

Photo: Lukas Schlagenhauf

Le mieux à faire dans ce cas est de tester les résultats obtenus avec cette formule et ensuite faire les variations correspondantes.

5. Prenez en compte la sensibilité ISO

La sensibilité ISO, au même titre que l’ouverture du diaphragme, est un paramètre qui vous permettra de modifier la quantité de lumière qui entre dans le capteur de votre appareil photo. Mais concrètement, la sensibilité ISO est un facteur qui peut vous sauver quand il s’agit de photographier la Voie lactée, même si vous devrez toujours être prudent car l’utilisation abusive de ce paramètre peut causer du bruit sur l’image et il n’est pas toujours facile de le réduire dans la dernière édition.

Photographier la Voie lactée

Photo: Barton Davis Smith

En principe, l’idéal est de travailler avec des sensibilités ISO comprises entre 2000 et 4000, même si vous devrez modifier ce paramètre en fonction des résultats obtenus, car tous les appareils photo ne sont pas identiques et certains commencent à faire du bruit avant les autres.

6. Sélectionnez le format RAW

Travailler au format RAW est la meilleure façon de préserver chaque détail de la scène avec laquelle vous travaillez, même s’il occupe plus d’espace que le JPG, on vous recommande de l’utiliser. Si vous obtenez une photo incroyable de la Voie lactée mais que vous ne conservez pas tous les détails du ciel, croyez-nous, vous allez le regretter. Il y a toujours le temps pour comprimer ou réduire une image.

Photographier la Voie lactée

Et si plus tard, vous avez besoin d’éditer l’image, rappelez-vous qu’il est plus facile de traiter une image au format RAW qu’au format JPG ; il vous faudra peut-être éliminer quelques détails de la scène pour que la photo soit parfaite.

7. Soignez la composition de l’image

Comme dans toutes les disciplines photographiques, la composition d’une photo est fondamentale pour obtenir de bons résultats, ainsi photographier la Voie lactée n’en demandera pas moins. Ajoutez à votre composition un élément, un objet, une montagne, une voiture, ce qu’il vous plaira. Il n’est pas obligatoire de seulement faire apparaître la Voie lactée.
Photographier la Voie lactée

Photo: Siyamalan

Plus vous serez original, plus vous aurez de chances que votre photographie attire l’attention du spectateur et, par conséquent, souligne le reste. À condition, bien sûr, de n’oublier aucune des règles de composition ; si vous avez besoin de vous rafraîchir la mémoire, allez voir cet article. 

Autres conseils

8. La meilleure époque pour travailler

Il vaut mieux se décider à sortir photographier la Voie lactée ou pratiquer la photographie nocturne en général en fonction de la période de l’année, car les mois les plus froids, il est non seulement compliqué de se réchauffer, mais il peut être encore plus compliqué d’adapter l’équipement au terrain car avec l’humidité, la stabilité et l’adhérence de l’équipement peuvent être fortement diminuées.

Les mois les plus propices pour pratiquer cette discipline sont compris entre février et octobre, cependant il est préférable de travailler pendant l’été, car on aura moins de chances d’avoir affaire à un jour pluvieux ou nuageux. Idéalement, le ciel devra être aussi clair que possible. Si vous voulez améliorer vos compétences sur la photographie nocturne l’été, lisez ce post.

Photographier la Voie lactée

Photo: Lukas Schlagenhauf

La partie la plus brillante de la Voie lactée se trouve entre les constellations du Sagittaire et du Scorpion mais pas dans toutes les parties du monde et pas non plus à tout moment de l’année ; aidez-vous des applis que nous présenterons un peu plus bas.

9. Informez-vous sur le climat et la météo

Vous devez non seulement vous assurer de travailler pendant les meilleurs mois de l’année mais vous devez aussi être sûr qu’il fera beau, c’est-à-dire qu’il ne va pas pleuvoir et qu’il n’y aura pas un ciel totalement nuageux car vous ne pourrez pas photographier la Voie lactée.

Photographier la Voie lactée

Photo: Jay Huang

Aujourd’hui, il existe différents sites et applications qui vous permettront de connaître jusqu’au moindre détail le temps qu’il fera, ainsi vous n’aurez pas de mal à trouver le jour parfait pour travailler. Une de ces applications est Forecast.io, qui est aussi disponible sur internet ; son niveau de réussite est incroyable et peut donc être un allié de taille pour photographier la Voie lactée.

10. Mieux sans la Lune

Même si vous pouvez croire qu’avec une pleine lune, vous pourrez mieux photographier la Voie lactée, en réalité c’est faux car la lune reçoit le reflet du soleil qui empêche certains détails du ciel de se détacher : beaucoup d’étoiles passeront inaperçues.

Photographier la Voie lactée

Photo: Coconino National Forest

C’est pour cela que si vous avez travaillé pendant une nuit de pleine lune, il vous a été si difficile d’obtenir un résultat optimal car les détails du ciel n’étaient pas visibles.

11. Cherchez la localisation parfaite

Comme vous le savez déjà, aucun endroit en particulier n’est bon pour photographier la Voie lactée ou travailler avec l’astrophotographie en général. Il ne faut pas seulement choisir un lieu avec beaucoup d’obscurité mais aussi un lieu sans pollution lumineuse. Cherchez des lieux élevés et éloignés des villes, ainsi vos photos de la Voie lactée ne seront pas affectées par la lumière en provenance des villes. Les photographies prises sans pollution lumineuse feront apparaître plus de détails et d’étoiles, qui autrement seraient passés inaperçus.

Photographier la Voie lactée

Photo : Raúl Pecharroman

Vous ne devriez pas être trop inquiété par cet aspect-là mais vous pouvez obtenir des photos de la Voie lactée qui laisseront tout le monde bouche bée, malgré la présence de pollution lumineuse. La photo ci-dessus en est un bon exemple.

12. Planifiez les prises de vue possibles

Si vous en avez la possibilité, explorez le lieu sur lequel vous allez travailler durant la nuit, vous pourrez faire des essais et vous assurer d’obtenir une composition et un cadrage parfaits, car même si la nuit est longue, il ne vous suffira pas de placer l’équipement et de régler les paramètres pour obtenir l’image parfaite.

Photographier la Voie lactée

13. Applis

Il existe des milliers d’applications gratuites pour votre téléphone, conçues spécialement pour l’astrophotographie, mais concrètement, il en existe une qui est particulièrement utile pour photographier la Voie lactée, et elle s’appelle Photopills. Cette application vous aidera à trouver la localisation exacte de la Voie lactée, il suffira de placer le smartphone en direction du ciel et vous la trouverez. Elle vous aidera aussi à savoir où se lève et où se couche le soleil.
Photographier la Voie lactée

Photo: Thanasis Papathanasiou

Autres options similaires et tout autant efficaces : Stellarium pour Android et Sky Guide pour IOS. Juste en pointant votre smartphone vers le ciel, vous trouverez automatiquement des constellations, des planètes, des satellites et bien plus encore.

Si vous souhaitez découvrir d’autres d’applications pour téléphones qui vous aident à photographier la Voie lactée, vous ne pouvez pas rater cet article.

14. Édition

Tous les photographes ne sont pas en faveur du traitement des photographies avec un peu d’édition, mais le fait est que dans cette discipline cela peut s’avérer fondamental.

Il est possible que pour obtenir une bonne photo, il soit nécessaire de monter deux images ensemble pour obtenir un fabuleux panorama, ou bien d’éliminer des détails du ciel qui dérangent et empêchent la photo d’être excellente. Il est aussi possible de modifier le contraste pour obtenir le résultat que vous espériez depuis longtemps. On laisse ce choix entre vos mains et au goût de chacun. Pour l’édition, vous pouvez vous aider de Lightroom ou bien de Photoshop.

Photographier la Voie lactée

Photo: Stephen Rahn

Équipement

Grand angle

Vous êtes libre d’utiliser l’objectif que vous préférez, mais un objectif grand angle vous permettra d’obtenir de meilleures photos de paysages, car ces objectifs sont conçus pour couvrir une plus grande partie de la scène. C’est pour cette raison que dans cette discipline, vous obtiendrez de meilleurs résultats avec un grand angle qu’avec un objectif à distance focale moyenne.

En plus d’être un objectif grand angle, pour être sûr que toute la Voie lactée apparaîtra sur votre photo, il faudra que votre objectif soit lumineux. Prenez en compte que le fait que vous travaillerez pratiquement dans le noir complet, et que pour obtenir une bonne photo, il sera nécessaire d’avoir sous la main un objectif capable de récupérer toute la lumière possible de la scène. Inutile de préciser qu’il faut laisser éteint le flash de votre appareil photo.

Trépied

Vous devez au minimum travailler avec une vitesse d’obturation de 24 secondes, ce qui paraît peu, mais pendant cette période, l’appareil photo doit avoir une stabilité totale car une seule vibration peut gâcher toute une journée de travail. L’appareil photo a besoin de temps pour récupérer le plus de lumière possible car comme dit précédemment, le travail se fait dans l’obscurité. C’est pour cela qu’il faut que vous apportiez avec vous un trépied qui apportera une bonne stabilité à votre appareil photo. Et si votre trépied possède un crochet sur la colonne centrale, pensez même à ajouter un poids supplémentaire, ainsi vous gagnerez en stabilité ; idéal les jours avec de grosses rafales de vent.

On vous propose ci-dessous quelques modèles de trépieds qui pourront vous être très utiles si vous souhaitez photographier la Voie lactée.

Kit Genesis Trépied ABT + Rotule ABH-36 Gris
Kit Genesis Trépied ABT + Rotule ABH-36 Gris
  • Hauteur de travail : jusqu'à 1464 mm
  • Rotule à boule avec plateau rapide
  • Colonne centrale réversible pour la macro
  • Grande capacité de charge 10 kg
  • Il se transforme en monopode
Trépied professionnel
(10)
Trépied Professionnel Gloxy GX-T6662A Plus
  • Il peut s'étendre jusqu'à une hauteur de 1626 mm
  • Une incroyable capacité de charge de 10kg
  • Pieds à 4 segments et clapets
  • Rotule avec plateau rapide
  • Niveau à bulle intégré dans la rotule
  • Nouveauté : crochet sur la colonne centrale 
  • Pieds avec pointes métalliques et embouts en caoutchouc
  • Pas de vis universels d'1/4" et adaptateur 3/8"
Visit Trépied professionnel

Déclencheur

Cet accessoire est directement lié à ce que l’on vient de commenter. Si vous utilisez un temps d’exposition avoisinant les 24 secondes, l’idéal est que votre équipement soit stable et maintenu sans vibrations au moment où vous appuierez sur le déclencheur, car cette action transmettra des vibrations qui pourront être ressenties sur les images.

Pour ne pas perdre une nuit entière de travail, utilisez un déclencheur à distance avec lequel vous pourrez contrôler la configuration de l’appareil photo sans besoin d’y toucher.

En exemple, on vous présente ci-dessous un des meilleurs déclencheurs selon nos clients, en termes de facilité d’utilisation et de qualité, la télécommande intervallomètre Gloxy METI :

Télécommande intervallomètre sans fil Gloxy METi
(8)
Télécommande intervallomètre sans fil Gloxy METi
  • Nouveau modèle sans fil à technologie infrarouge
  • Télécommande intervallomètre avec fonction multi-exposition
  • Fonctionne jusqu'à une distance approx. de 5 m sans câble
  • Idéale pour la photo nocturne, les expositions prolongées, etc.
  • Avertissements sonores, écran LED rétroéclairé et design ergonomique
  • Disponible pour Canon, Pentax, Nikon, Panasonic, Sony, Sigma, Olympus, Fujifilm, Samsung et dispositifs iOS

Une autre option peut être le déclencheur à distance Miops, un accessoire avec lequel vous pourrez non seulement photographier la Voie lactée, mais vous pourrez aussi figer le mouvement des objets qui se brisent, la foudre et beaucoup plus encore. Il contient 7 modes de travail pour ne pas restreindre votre créativité.

Photographier la Voie lactée

Photo: Michael Seeley

On espère que tous ces conseils vous aideront à obtenir des photos comme celles que l’on a postées en exemple tout au long de l’article. Réaliser d’excellentes photos de la Voie lactée n’est plus si compliqué avec ces astuces : essayez ce soir même et vous verrez quel genre de photos vous obtiendrez !
Bien sûr, n’oubliez pas de partager avec nous vos résultats dans les commentaires ou sur nos réseaux sociaux.

Photo principale : Siyamalan

Laissez votre évaluation

9 points
Upvote Downvote

Total votes: 9

Upvotes: 9

Upvotes percentage: 100.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.