16 conseils pour photographier la lune

16 conseils pour photographier la lune

C’est la meilleure époque pour concentrer toute votre attention et tout votre enthousiasme pour l’astrophotographie et par conséquent, l’un des meilleurs moments pour photographier les étoiles, non seulement parce qu’auront lieu dee nombrexu phénomènes astronomiques (éclipses, étoiles filantes…) mais aussi parce qu’on peut se trouver dehors en plein milieu de la nuit sans mourir de froid. C’est donc la meilleure période pour photographier la lune.

Ceux qui ont déjà essayé de photographier la lune le savent bien : ce n’est vraiment pas facile de prendre des photos de notre satellite car l’image est bien souvent surexposée, les détails ne s’apprécient pas vraiment. Mais alors comment bien photographier la lune ? Lisez attentivement ce qui suit car on va vous présenter 16 conseils pour photographier la lune.

16 conseils pour photographier la lune

La grande difficulté dans le fait de photographier la lune, c’est d’éviter une image surexposée et donc de faire en sorte que ses taches, cratères et détails restent intacts à l’image. Si vous avez déjà tenté le coup, vous avez sûrement dû être déçu/-e du résultat, soit parce que la lune avait l’air d’un point blanc dans le ciel soit parce qu’on ne perçevait aucun détail.

Même si vous devez penser que photographier la lune s’avère une tache ardue, ce n’est pas si vrai que cela. Il suffit de mettre en pratique les conseils qui suivent, de bien choisir le moment idéal et de disposer de l’équipement adéquat.

La lune est le satellite qui nous accompagne toutes les nuits, alors ne désespérez pas : vous pourrez appliquer ces conseils et améliorer votre technique à chaque fois que vous voudrez.

Type de photo

Avant d’arriver au lieu où vous allez travailler et vous mettre à photographier le ciel, vous devez bien penser au type de photo que vous voulez prendre, autrement dit, au résultat que recherchez à l’issue de cette séance photo.

La lune a la vedette

Dans ce cas précis, la lune apparaît seule sur le cliché, aussi il faut essayer d’obtenir le plus grand nombre de détails de la lune pour que l’image transmette quelque chose au spectateur. La difficulté, dans ce type de cliché, c’est de parvenir à ce que l’image ne soit pas surexposée parce que si la lune ne produit pas de lumière par elle-même, la lumière du soleil se reflète dessus et dans la pratique, il est bien normal d’obtenir une image surexposée si l’on n’utilise pas les paramètres adéquats.

16 conseils pour photographier la lune

Pour réaliser ce type de photo, il est important de bien connaître la phase lunaire où l’on se trouve ou bien où l’on se trouvera le jour où on voudra faire la séance photo. On pense généralement que le meilleur moment pour photographier la lune, c’est lorsqu’elle est pleine mais rien n’est plus éloigné de la réalité. Avec toute cette lumière du soleil qui se reflète sur la lune, le plus probable, c’est d’obtenir une image surexposée avec pour tout résultat, un point blanc. L’idéal serait de photographier la lune un jour avant ou un jour après la phase de pleine lune.

La lune comme un élément de la composition

Une autre manière de faire apparaître la lune dans vos clichés consiste à en faire un élément de la composition de la scène mais pas la protagoniste absolue. C’est un bon moyen de réussir de meilleures photos dans des disciplines comme la photographie de paysage car vous pouvez donner un caractère fort et beaucoup plus marqué à vos travaux, bref, pour qu’ils aient quelque chose de plus à raconter.

Conseils pour photographier la lune

Pour ce type de cliché, la préparation et la planification doivent être plus importantes que la première proposition d’image car bien que vous ayez toute la nuit pour déclencher, la lune se déplace. Alors si vous avez déjà pensé grosso modo à vos captures, ce sera une nuit plus productive. Prenez en compte la composition que vous aimeriez obtenir, le cadre mais surtout le plus important : où se lève et où se couche la lune.

Si vous souhaitez obtenir des photos de paysages avec une lune apparemment plus grande, il existe un truc qui n’est rien d’autre qu’un effet d’optique mais qui est très pratique. Il consiste à placer la lune sur l’horizon sur la scène, lorsqu’elle n’est pas encore complètemenmt sortie ou qu’elle n’est pas encore totalement disparu. On l’a dit, c’est juste un effet d’optique mais sur vos photos, cela donnera l’impression d’une taille plus grande.

Photographier la lune

Paramètres de l’équipement

Contrairement à d’autres types de disciplines, photographier la lune n’est pas une science exacte car cela dépendra de l’époque de l’année, de la phase lunaire, du lieu où vous vous trouverez et de votre propre équipement. Mais pour ne pas aller à l’aveuglette, laissez-vous guider par les paramètres suivants et modifiez-les en fonction des resultats recherchés.

1. Travaillez avec la distance focale maximale

Bien que cela dépendra aussi du type de cliché de lune que vous voudrez produire, l’idéal serait d’utiliser la distance focale maximale que vous offre votre téléobjectif, pour que les détails les plus significatifs ne soient pas perdus.

Avec un objectif à distance focale fixe de 50 mm, elle apparaîtra plus ou moins, comme nos yeux la voient dans la réalité, autrement dit, elle apparaîtra comme un point blanc dans le ciel, sans détails, rien de plus. Et elle sera probablement surexposée, soit tout ce qu’on veut éviter lorsqu’on photographie la lune. Et avec un grand angle, elle apparaîtrait encore plus petite.

Conseils pour photographier la lune

Si vous décidez de faire de la lune la protagoniste absolue de votre photo, vous devez alors envisager l’utilisation d’un multiplicateur pour remplir tout le cadre de l’image.

2. Utilisez une ouverture de diaphragme intermédiaire

S’il y a bien quelque chose que l’on recherche dans le fait de photographier la lune, c’est de capturer toute sa netteté, les détails et les cratères sont ce qui la rend plus intéressante et à partir de là, l’ouverture joue un rôle primordial.

Photographier la lune

Alors le mieux, ce serait de travailler avec l’ouverture optimale de votre objectif et de régler la sensibilité ISO et la vitesse d’obturation jusqu’à obtenir un résultat optimal. Mais comment connaître l’ouverture optimale de votre objectif ? Dans ce post, vous pourrez y voir plus clair sur le sujet : Qu’est-ce que l’ouverture optimale d’un objectif et comment la trouver ?

Le plus logique serait de recourir à des ouvertures intermédiaires qui s’étendent de f/8 à f/11, mais on l’a vu, les paramètres pour réussir la photo parfaite dépendront de nombreux facteurs. Avec des ouvertures de diaphragme beaucoup plus grandes, la lune perdra probablement en en netteté.

3. Utilisez une vitesse d’obturation intermédiaire

Même si la lune n’a pas l’air de se déplacer pendant la nuit, elle le fait et pas qu’un peu. Voilà pourquoi vos images étaient floues ou avec des tremblements, si vous avez déjà essayé de photographier la lune avec des vitesses d’obturation réduites, même en travaillant avec un trépied. Et si vous utilisez des vitesses d’obturation très élevées, vous obtiendrez des clichés trop sombres.

Conseils pour photographier la lune

Je vous conseille de recourir à des vitesses d’obturation moyennes pour photographier la lune correctement. Pour commencer, vous pourriez déclencher à 1/125 secondes puis faire varier progressivement cette vitesse, à votre appréciation.

4. Travaillez avec l’ISO au minimum

Vous le savez sûrement, la sensibilité ISO peut s’avérer un grand allié lorsqu’on travaille dans des conditions de faible luminosité mais plus l’ISO sera élevé, plus il y aura de bruit sur l’image. En d’autres termes, on perdra en qualité. Et c’est justement tout ce qu’on souhaite éviter lorsqu’on veut photographier la lune.

Comment photographier la lune

L’idéal, pour photographier la lune, serait d’utiliser une sensibilité ISO plus faible, surtout si vous ne voulez photographier que la lune car suffisamment de lumière se reflétera sur la lune pour obtenir une bonne image. Si vous voulez que la lune fasse partie d’une composition, vous devrez peut-être alors modifier légèrement la valeur ISO mais il est conseillé d’utiliser la sensibilité ISO la plus faible.

5. Utilisez la mesure ponctuelle

Si vous laissez la mesure à la charge de votre appareil photo, il prendra comme référence le noir du ciel et par conséquent, la lune passera au second plan. Voilà pourquoi il vous faudra utiliser une mesure ponctuelle et la prendre sur la lune car vous voulez conserver les détails de ses taches. De cette manière-là, vous obtiendrez une mesure de la lune correcte et celle-ci sortira du lot, dans la scène.

Conseils pour photographier la lune

6. Si vous utilisez un DSLR, bloquez le miroir

Dans le post qui présente 14 astuces pour des photos plus nettes, on vous expliquait déjà qu’une bonne option consistait à bloquer le miroir de votre appareil reflex numérique car le mouvement produit par l’appareil peut provoquer des vibrations involontaires au moment de prendre la photo.

Photographier la lune : conseils pour y parvenir

Dans cet exemple, on a dû utiliser un téléobjectif d’un poids supérieur où le moindre mouvement peut gâcher une journée entière de travail alors même si vous travaillez avec un déclencheur à distance et un trépied, le mieux serait de bloquer le miroir de votre appareil photo.

7. Faites la mise au point à l’infini

C’est courant en astrophotographie, le mieux serait de faire la mise au point à l’infini car les étoiles et la lune se trouvent trop éloignées de nous et l’appareil photo peut devenir fou à essayer de faire la mise au point automatique, la nuit qui plus est.

 Comment photographier la lune

Si vous n’osez pas vous frotter à la mise au point manuelle, lisez ce post. Et si votre appareil ne vous permet pas de la faire, vous pouvez faire la mise au point sur l’objet le plus éloigné qu’il y ait autour de vous, puis de conserver cette mise au point lorsque vous déclencherez sur la lune.

8. Travaillez au format RAW

Lorsque vous terminerez votre seánce photo de la lune, vous voudrez probablement faire une série de retouches aux plus belles photos que vous aurez prises la nuit, comme le fait de modifier le cadre ou l’exposition.

Aussi le mieux serait de travailler au format RAW. Ce sera beaucoup plus facile d’éditer vos clichés et vous ne raterez pas les détails les plus importants.

Quelques conseils

9. Révisez l’histogramme

On a beau les passer en revue, il est compliqué de savoir si l’on prend de belles photos de la lune. Une manière très précise de le vérifier, c’est d’utiliser l’histogramme de l’appareil photo.

Équipement pour photographier la lune

Avec l’histogramme, vous pourrez voir les zones de l’image qui sont surexposées, ce qui s’avère un vrai problème sur les photos de la lune, sachant que l’objectif, c’est justement de montrer le plus grand nombre de détails possible.

10. Utilisez le mode Live View pour vous assurer de la mise au point

Vous avez sans doute déjà entendu parler du mode Live View ou vous l’avez peut-être même utilisé à plusieurs reprises. Il s’agit d’un outil parfait pour savoir si vous avez bien fait la mise au point sur toute la scène ou, si au contraire, des zones sont restées floues.

Le mode Live View est un système à partir duquel les appareils reflex permettent de voir la scène sur l’écran LCD au lieu du viseur. Il vous servira à avoir une perspective plus grande de la scène, et les détails les plus imperceptibles, impossibles à apprécier autrement.

11. Tenez compte des phases lunaires

Vous devez tenir compte de la phase dans laquelle se trouve ou se trouvera la lune au moment où vous comptez réaliser votre séance photo car les résultats peuvent considérablement varier si la lune est pleine ou décroissante.

Il y a de nombreuses manières de connaître la phase où se trouve la lune. Un calendrier à la maison pourrait faire l’affaire. Mais si vous êtes plus minutieux/-euse et que vous avez besoin de davantage de précision , non seulement sur la phase où elle se trouve mais aussi sur les heures de lever et de coucher de la lune, vous pouvez vous aider de sites web et d’applications pour mobiles.

Conseils pour photographier la lune

Je vous conseille d’expérimenter en dehors de la pleine lune, vous pouvez réussir des photos de la lune très intéressantes et séduisantes lors des autres phases lunaires.

12. Recherchez des lieux sombres (du moins pour commencer)

Ce sera beaucoup plus facile de travailler commodément dans des lieux en dehors de la ville, d’autant que vous aurez davantage de possibillités de faire des tests la nuit sans qu’aucun bâtiment ni lumière ne vous gêne.

Et bien entendu, ce sera plus facile de capturer les détails de la lune et des étoiles dont on parle ici dans ce post.

Lorsque vous aurez acquis assez d’expérience et de pratique en photographies de la lune, vous pourrez alors tenter une séance photo de la lune en ville, vous mettrez moins de temps qu’au début à trouver les valeurs adéquates.

16 conseils pour photographier la lune

13. Travaillez sur un ciel dégagé (ou pas)

Lorsqu’on commence à capturer les premières images de la lune, on veut que tout soit resplendissant, c’est sûr, d’où l’intérêt de pouvoir compter sur un ciel dégagé lors des premiers déclenchements.

Mais travailler la nuit avec des nuages qui cachent la lune peut aussi donner des effets intéressants à l’image, le tout c’est d’expérimenter, on l’a dit.

Conseils pour photographier la lune

14. Faites des photos-séquences de la lune

Si vous avez réussi à photographier la lune avec des résultats tout à fait corrects et que vous voulez passer à l’étape suivante et faire preuve de plus de créativité, réaliser des photos-séquences de la lune peut s’avérer une belle option.

Ce sera un moyen efficace de sortir du lot et moyennant un processus d’édition, qui se limitera à superposer vos images, vous pourriez obtenir des résultats comme celui ci-dessous :

Comment photographier la lune

15. Évitez le stabilisateur d’image de l’objectif s’il en possède un

Certains objectifs disposent d’un stabilisateur d’image, parfait pour les occasions où vous devez vous passer du trépied mais ici, le stabilisateur d’image peut produire l’effet inverse.

Il peut en effet provoquer de petites vibrations sur votre équipement, alors mieux vaut l’éviter.

16. Incluez des éléments de la nature dans vos clichés

Pour que vos photos de la lune ne soient pas ennuyeuses aux yeux du spectateur, vous pouvez intégrer des éléments de la nature à vos images, comme des arbres, des plantes et autres. Mais intégrer des bâtiments ou d’autres types de constructions peut également s’avérer un choix judicieux.

16 conseils pour photographier la lune

Équipement

Il est essentiel d’avoir un équipement spécial pour vous soutenir au moment de photographier la lune. Et cet équipement doit être composé de :

Téléobjectif

La lune se trouve très très éloignée de nous, c’est la raison pour laquelle vous n’avez pas obtenu les résultats escomptés lorsque vous avez peut-être photographié la lune avec un autre type de lentille ou d’objectif. N’importe quel téléobjectif pourrait servir même s’il est vrai que plus la distance focale sera grande, plus vous aurez de chances de montrer les détails si particuliers de la lune. Entre 300 mm et 600 mm, cela pourrait convenir même si un téléobjectif d’une distance focale fixe de 500 mm, c’est la distance idéale pour travailler commodément sur le cadre de vos photos sans rater aucun détail ni relief de notre satellite. Ce type de téléobjectif offre une image complète de la lune, qui équivaut à 5 mm de diamètre dans le capteur de votre appareil.

Gloxy 500 mm f/6.3

Un bon exemple, c’est le téléobjectif Gloxy 500 mm f/6.3, un objectif idéal pour pratiquer toutes sortes de disciplines en dehors de l’astrophotographie, comme la photographie sportive, d’oiseaux, de la faune sauvage, de la nature et bien plus encore. Et il bénéficie d’un rapport qualité-prix indéniable.

Comment photographier la lune : équipement nécessaire

Gloxy 500-100 mm f/6.3

Et si vous estimez que les 500 mm de distance focale fixe, ce n’est pas suffisant pour vous, pas de panique : ce téléobjectif accueille un multiplicateur 2x pour doubler la distance focale de votre équipement. Autrement dit, vous pourrez utiliser une distance focale de 1000 mm maximum. Est-il besoin de préciser qu’aucun détail ne vous échappera, dans ces conditions ? Vous pourrez vous concentrer sur ces derniers, comme les cratères ou les taches de la lune.

Comment photographier la lune : équipement

Télécommande

Une fois bloqué le miroir de votre appareil, s’il en comporte un, une fois enlevé le stabilisateur de votre objectif et installé l’équipement sur votre trépied, il ne reste plus qu’à vous munir d’un déclencheur à distance.

Le mouvement produit sur votre équipement par une simple pression du bouton déclencheur de vorte appareil photo peut gâcher toute une séance nocturne. Ne prenez pas de risques et joignez un déclencheur à distance à votre équipement. Non seulement vous éviterez des vibrations sur vos clichés mais vous aurez en plus une plus grande liberté de mouvement en prenant vos photos à distance.

Déclencheur Miops

C’est sans aucun doute le déclencheur à distance qui a révolutionné le secteur, pour le grand nombre d’innovations que propose un dispositif aussi petit. Il ne se contente pas d’empêcher les tremblements sur vos photos mais il offre également de nombreux modes de déclenchement pour libérer votre créativité. Et vous pourrez même le contrôler depuis votre smartphone.

16 conseils pour photographier la lune

Télécommande intervallomètre Gloxy METi

Si vous préférez une télécommande classique, qui vous permette d’utiliser des temps d’exposition prolongés sans obtenir une surexposition de l’image, la télécommande intervallomètre Gloxy METi est tout ce qu’il vous faut et elle est compatible avec un grand nombre d’appareils photo.

16 conseils pour photographier la lune

Trépied

Travailler avec un trépeid, c’est essentiel pour cette discipline et c’est écrit en gras parce que ce n’est pas un accessoire que vous pouvez exclure de cette séance photo du fait de son encombrement. Peu importe que vous organisiez votre séance loin de chez vous ou que votre appareil soit bon, vous ne parviendrez pas à obtenir de photos de la lune de bonne qualité si vous ne comptez pas sur un trépied pour vous appuyer.

Vous aurez des photos avec des tremblements, donc floues. Il existe d’innombrables alternatives sur le marché, aux différentes caractéristiques et prestations mais pour que vous ne passiez pas la journée à rechercher un bon trépied, voici quelques recommandations :

Kit Genesis trépied ABT + Rotule ABH-36

Avec ce kit Genesis, vous n’aurez pas besoin d’acquérir d’autres accessoires, vous aurez un trépied prêt à l’emploi pour photographier la lune. D’une incroyable capacité de charge de 10 kg, il comporte un crochet sur la colonne centrale pour placer du poids supplémentaire, au cas où vous voudriez davantage de stabilité. Mais ce n’est pas tout ce que nous offre ce trépied : il se transforme aussi en monopode ! Vous pourrez donc l’utiliser dans toutes sortes de disciplines.

Conseils pour photographier la lune

Kit Gloxy 500 mm f/6.3 + trépied GX-T6662A

Et si vous voulez avoir un équipement complet dès demain pour photographier la lune sans plus tarder, ce kit va vous convenir à merveille. Il est composé du téléobjectif Gloxy 500 mm dont on vous a parlé et du trépied professionnel GX-T6662A Gloxy, capable de supporter des équipements lourds et d’une polyvalence étonnante : il est en effet tout indiqué pour pratiquer la macrophotographie.

16 conseils pour photographier la lune

Vous voyez, ce n’est pas si compliqué de photographier la lune comme un professionnel, alors préparez bien votre équipement et commencez dès aujourd’hui à mettre en pratique ces conseils. Si un autre conseil vous vient à l’esprit, n’hésitez pas à nous en faire part. On veut voir vos photos de la lune ! Partagez-les sur nos réseaux sociaux.

Laissez votre évaluation

9 points
Upvote Downvote

Total votes: 11

Upvotes: 10

Upvotes percentage: 90.909091%

Downvotes: 1

Downvotes percentage: 9.090909%

Écrit par Sebastien Rampon

Originaire de région parisienne, je me suis familiarisé avec la photographie au cours des nombreux voyages et reportages effectués au cours de ma vie. Egalement cinéphile, j'aime par-dessus tout échanger et transmettre aux autres ma passion pour l'image.

2 Comments

Leave a Reply
  1. Bonjour,

    petit trucage quand même sur la photo de la section 9… Voir les étoiles juste derrière la partie ombrée de la lune, ça jure un petit peu 😉

    Merci pour l’article très instructif. Un calcul un peu plus précis sur la vitesse d’obturation aurait été bienvenu, par exemple pour que la lune n’ait exemple pas le temps de se déplacer de plus d’un photosite sur le capteur et éviter ainsi un flou de mouvement, plus qu’une règle empirique de 1/125e à ajuster avec des essais. Pas très simple c’est sûr, ça varie avec la distance de la terre à la lune, la taille du capteur, la résolution etc.

    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *