Comment obtenir l’effet de filé en trois étapes

L’effet de filé est une méthode de prise de vue qui vous permettra de transmettre une impression de vitesse à votre photo tout en restant statique. Avec cette technique qui consiste à détacher votre sujet d’un fond flou qui semble être en mouvement, vous pourrez mettre votre sujet en valeur. L’effet de filé est particulièrement apprécié pour immortaliser des performances de vitesses, comme une course cycliste par exemple, il donnera du dynamisme et il saura parfaitement traduire la sensation de vitesse du mouvement. Je ne vais pas vous mentir, cette technique demande un peu d’entraînement mais l’avantage (je pense aux allergiques du post-traitement), c’est que tout va se jouer au moment de la prise de vue. Le principe du filé est simple : vous allez suivre le sujet que vous désirez mettre en valeur durant toute la phase d’ouverture.

Comment réaliser des photographies avec l’effet de filé

Pour obtenir de beaux effets de filé, le plus important, c’est la maîtrise de la vitesse d’obturation. Vous les obtiendrez en combinant une vitesse d’obturation relativement lente, un suivi du sujet en mode panoramique et un déclenchement au moment opportun. Idéalement, vous utiliserez une longue focale de type téléobjectif mais cet effet peut s’obtenir avec n’importe quel type d’objectif, zoom ou focale fixe.

Petit rappel pour ceux qui débutent : la vitesse d’obturation est la durée durant laquelle l’obturateur de votre appareil reste ouvert. Durant ce « moment », cette durée, le capteur de votre appareil va capter tout ce qui se produit au bout de votre objectif. Pour mesurer la vitesse d’obturation, nous utilisons des secondes ou des fractions de secondes et dans le cas de de la photographie avec effets de filé, nous parlerons de vitesses d’obturation lentes.

Effet de filé Photo de Prasad Pillai

Vous pourrez obtenir un effet de filé fabuleux avec tous les éléments en mouvement dignes d’intérêt qui se présente devant vous : personnes, animaux, voitures, ballons, en définitive tout ce qui suppose un trajet, un début et une fin. Pour obtenir des résultats satisfaisants, vous allez devoir marquer une certaine distance entre votre appareil et votre sujet. Placez-vous parallèlement à la trajectoire de votre sujet, l’endroit que vous choisissez doit vous permettre d’avoir une vision globale de l’action. Vous devez pouvoir voir arriver votre sujet et le voir repartir afin d’appuyer sur le déclencheur au moment opportun. Le mode rafale vous permettra de mettre toutes les chances de votre côté en réalisant plusieurs clichés. Pour que l’effet de filé soit réussi dans vos photos, essayez d’initier le mouvement panoramique avec votre appareil avant l’arrivée de votre sujet et interrompez-le après le départ de votre sujet, en suivant un axe comme représenté ci-dessous.

Effet de filé : shéma

Ou

Effet de filé : shéma

1. Paramètres nécessaires

Vitesse d’obturation lente (mais pas trop)

Il n’y a pas de science exacte en ce qui concerne la valeur à utiliser pour obtenir un bel effet de filé selon telle ou telle situations. Vous choisirez le mode manuel ou le mode priorité vitesse (S ou Tv selon la marque de votre boîtier).

En utilisant une vitesse trop élevée, tous les éléments de votre cadre seront parfaitement mis au point, congelés dans leur mouvement, votre sujet comme son environnement mais vous, ce que vous voulez réaliser, c’est de l’art pas un reportage. Si vous utilisez une vitesse trop lente, c’est tout absolument tout qui va apparaître en filé ou mieux : flou. Vous n’obtiendrez certainement pas le résultat espéré à la première prise, sélectionnez des vitesses intermédiaires, ni trop lentes, ni trop rapides et faites plusieurs tests.

Pour commencer, vous pourriez sélectionner des vitesses comprises entre 1/60 et 1/30 pour augmenter et diminuer ensuite jusqu’à obtenir le résultat désiré.

Effet de filéPhoto de MJ

Vitesse du mouvement de votre appareil

Selon la vitesse du sujet que vous voulez capturer et de la vitesse d’obturation que vous avez sélectionnée, vous effectuerez un mouvement plus ou moins rapide avec votre appareil pour accompagner votre sujet.

Effet de filéPhoto de Sreelesh Sreedhar

Profondeur de champ

Comme vous allez travailler avec des vitesses plus lentes, votre image risque de recevoir plus de lumière qu’elle n’en demande, d’être surexposée dans les endroits plus lumineux. Pour contrer cet effet, penchez-vous sur l’ouverture de diaphragme et privilégiez les grandes valeurs.

Effet de filéPhoto de d26b73

Mise au point

Le mode autofocus continu, indiqué pour capturer les sujets en mouvement vous sera d’une grande utilité car il vous aidera à obtenir plus rapidement un sujet parfaitement net. Certains objectifs sont dotés d’un stabilisateur d’image : IS (Image Stabilizer) pour Canon, VR (Vibration Reduction) pour Nikon, un plus technologique contenu à l’intérieur de votre objectif qui mesure les vibrations produites par le photographe pour réajuster l’image de manière automatique.

Effet de filéPhoto d’Oscar Lammers

Les plus intrépides d’entre vous pourront travailler en mode de mise au point manuelle pour des résultats encore plus précis. Encore une fois, tout dépend du modèle de votre appareil et de vos habilités. Si l’expérience vous tente, voici un article qui vous aidera à vous lancer, il revient sur tout ce qu’il faut savoir sur la mise au point manuelle.

Effet de filéPhoto de Adam Lokša

2. Petites astuces à mettre en pratique

Comme indiqué plus haut, veillez à choisir un spot qui vous permette d’effectuer avec votre appareil un mouvement parallèle à celui du sujet que vous allez photographier. Ensuite, si vous utilisez un grand angle rien ne sert de vous déplacer à 50 mètres de la scène, le contraire si vous utilisez un téléobjectif, essayez de calculer le recul nécessaire avant l’arrivée du sujet.

Effet de filéPhoto de Magnetisch

Cela peut sembler évident mais n’oubliez pas de réaliser plusieurs « mouvements tests » pour vérifier qu’aucun objet ne se retrouve par surprise dans votre cadre au moins bon moment.

Veillez à vous situer à une distance (à choisir la focale si vous utilisez un zoom) qui vous permettra d’intégrer le sujet dans votre cadre de manière esthétique. Pour le mettre en valeur, vous ferez en sorte qu’il occupe une grande partie du champ et pas seulement 10% !

Pour rester parfaitement à niveau et réaliser un mouvement parfaitement droit, utilisez des panneaux publicitaires avec inscriptions pour vous aider à conserver le même niveau à tout moment.

Effet de filéPhoto de Dean Cummings

3. Équipement nécessaire

Penchons-nous à présent sur quelques accessoires qui pourront vous aider grandement dans la quête de l’effet filé.

Téléobjectif

Le téléobjectif est vivement recommandé pour ce genre de technique : un 70-200 ou un 300mm car vous pourrez obtenir les résultats désirés beaucoup plus rapidement. Un grand angle ou un zoom standard ajoute une dose supplémentaire de petites complications qui demanderont plus de pratique mais ils ne sont pas à rejeter, bien entendu. Ensuite pour des raisons de sécurité, lors d’une course ou pour photographier la nature sauvage, mieux vaut observer une certaine distance, rendue possible avec le téléobjectif.

Trépied

En travaillant à main levée, vous pourrez réaliser des mouvements plus flexibles mais à condition d’avoir de bons bras ! Mieux vaut peut-être travailler avec un monopode ou un trépied qui vous permettront de travailler beaucoup plus confortablement et surtout de manière beaucoup plus stable. En plus, vos mouvements seront certainement moins brusques, plus fluides. Voici le Gloxy GX-TS270…

Vous pourrez également travailler avec d’autres accessoires de stabilisation qui vous permettront de réaliser un mouvement fluide et sans à-coups grâce aux stabilisateurs, à utiliser à bout de bras ou à l’épaule pour travailler sans la moindre vibration.

Flash cobra

Créer l’effet de filé en utilisant un flash cobra n’est pas nécessairement aisé mais les résultats ne vont pas vous décevoir. Quand vous maîtriserez la technique sur le bout des doigts vous pourrez associer cet accessoire à vos séances photos. Utilisez le flash de synchronisation lente pour rapprocher le sujet. Vous pourrez bien mieux congeler l’image et créer des effets beaucoup plus spectaculaires et professionnels.

KøbenhavnPhoto de d26b73

Pour varier les plaisirs et sortir du classique cliché horizontal vous pourriez varier les angles de prises de vue : diagonal, vertical, tout est permis lorsqu’on veut être créatif ! Comme toujours, essayez de ne pas vous décourager après quelques résultats décevants et persévérez !

Effet de filéPhoto de Gary Woodland

Photo de couverture de Kishalay Tiwari

Laissez votre vote

12 points
Upvote Downvote

Total votes: 12

Upvotes: 12

Upvotes percentage: 100.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Écrit par Charlotte Thimister

Je suis née à Liège en 1988. Je suis historienne de formation mais aussi amoureuse d'art et de photographie. Enthousiaste de pouvoir partager ma passion à travers quelques mots et clichés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *